Et si je l’invitais à ma table…:Marie-Laure Hubert Nasser !

Une nouvelle rencontre qui s’est faite grâce à un roman  bouleversant 🙂

Voici une  rubrique consacrée à des artistes,

à des personnalités et « anonymes »

qui d’une façon ou d’une autre colorent ma vie

et peut-être la vôtre aussi…

 

J’ai éprouvé l’envie d’échanger avec eux

autour de ma passion …

 

Mmmmmmmmm, quelle délicieuse façon

 

de les entrevoir autrement …

Portrait MLHN

La personne que je vous invite à découvrir a écrit un roman

intitulé Slpeen Machine; Il m’a tout simplement bouleversée :

En tant que femme, en tant qu’épouse, et bien plus encore en,

tant que mère.

Si la toile de fond de ce roman aborde un sujet qui reste tabou,

le suicide chez les adolescents, il fait faire au lecteur un

incroyable plongeon dans « ces existences » parallèles d’ados

et de parents d’aujourd’hui.

Spleen Machine est un roman dont l’histoire saisissante

en dit beaucoup sur les acquis mais aussi les travers de notre

société actuelle.

En lisant Spleen Machine, étant maman de nombreux

plusieurs et notamment d’adolescents, un tas de questions

m’ont taraudée l’esprit et j’avoue que mon regard sur eux

parfois plein de certitude, a changé. Quant à « leurs moments

de silence», je les écoute encore plus.

Spleen machine est un roman d’une force incroyable,

parce qu’il permet aussi à l’ado qui le lit, de porter un

autre regard sur ses parents, sur les adultes en général…

Mais bien plus, il entrouvre la porte du dialogue entre ces êtres

« aux existences parallèles » que sont les parents et les ados.

Un dialogue qui débute en douceur grâce aux références

musicales en marge des pages du livre…

Spleen Machine m’a tout simplement donné envie

de remercier son auteure pour de vrai, mais bien plus de

la rencontrer et de vous permettre de la connaitre aussi…

autrement.

Rencontre avec

Marie-Laure Hubert Nasser !

Et si je l’invitais à ma table… !

Entrevue :

ob_b915e9_micro

Marthe : 

Bonjour Marie-Laure, merci infiniment d’avoir accepté aussi

spontanément cette invitation. Vous avez fait sourire mon cœur,

après m’avoir bouleversée avec votre roman Spleen Machine 😉

Comment vous portez-vous ? 

Marie-Laure Hubert Nasser :

17499066_1612568495437321_1294318113913608264_n

Très bien merci 😉

L’intensité de mon activité me va plutôt bien!

Même si je rêve parfois d’écrire derrière une baie vitrée

face à l’Océan…

(Sourires)

Alors Marie-Laure, êtes-vous plutôt gourmet, gourmande ou les

deux à la fois ?

Marie-Laure H.N :

Je suis parfois gourmande, parfois plus versée vers

les nourritures spirituelles…

Humm, mais encore ???

Marie-Laure H.N :

(Sourire)

En bref, je mangerai facilement en dix minutes pour

pouvoir trouver le temps d’écrire. Déguster, c’est un art.

Il faut du temps, de l’envie, du plaisir. Sans quoi, on se nourrit.

Les deux me vont bien. Tout est une question de tempo.

Mmmmm comme j’aime le « Déguster, c’est un art »

(Rires)

Vivant  dans la belle ville de Bordeaux, pouvez-vous nous parler de la

gastronomie bordelaise et de ses influences ?

Marie-Laure H.N :

 

 J’aime le côté « terroir » de notre région et j’apprécie

les bons produits. Les fraises, les asperges, le poisson,

les huîtres du bassin… 

Ralala ces huîtres, moi qui n’en mangeais pas, je me suis mise à les déguster…artistiquement 😉

(Rires)

Marie-Laure H.N :

Nous sommes ici de grands producteurs. Cela fait de nous

des gourmets soucieux de l’écrin dans lequel naissent

ces cadeaux de la terre.

Par ailleurs, si longtemps Bordeaux a brillé par ses grands vins,

elle attire aujourd’hui de très belles signatures et des chefs

excellents…Cela fait de notre cité, une destination rêvée.

Quels sont les plats que vous aimez savourer ?

Marie-Laure H.N :

529765_572752976083316_1649194298_n

J’aime la cuisine simple. Les légumes croquants.

Le poisson charnu. Les bons fromages. Le pain craquant.

Une belle bouteille de Bordeaux ! Et je craque pour les

pâtes aux truffes…

Mmmmm j’ai faim…

(Rires)

Marie-Laure H.N :

Je garde d’une dégustation à Rome dans une minuscule

gargote un souvenir ému qui a rendu ce plat inoubliable.

Et quels sont ceux qui vous déplaisent ?

15977434_1586633588028578_3560318632263805300_n

Marie-Laure H.N :

J’ai du mal avec les plats lourds, en sauce, trop copieux

ou gras…

Pour ne fâcher personne, je ne citerai pas le nom

de ce plat qui fait les délices des bordelais, vous savez,

cet affreux poisson cuit au vin…

Oh mais oui je sais que trop bien et ma gourmandise

a trouvé là sa limite…

Marie-Laure H.N :

Je déteste… Voire même j’ai peur en voyant les bocaux !

(Rires)

Quel est votre meilleur souvenir culinaire à part

« le souvenir émouvant romain » ?

Marie-Laure H.N :

12347656_1182728521752422_1738007111022620989_n

Mes souvenirs sont associés aux personnes avec qui

je partage des repas…Toujours…Quand la recette est

délicieuse, c’est « l’autre » qui crée le souvenir impérissable…

Vous n’en saurez pas plus 😉

(Sourires)

Quelles sont les cuisines du monde qui émoustillent vos papilles ?

Marie-Laure H.N :

Je craque aussi bien pour des sushis, qu’une soupe Thaï ou

un chicken Tikka Masala. Pour moi, la cuisine est mondiale.

C’est un voyage…

Oh que oui…

(Sourires)

Marie-Laure H.N :

J’ai toujours aimé parcourir le monde, manger dans la rue

avec les habitants, me coller à leurs pratiques, humer

leurs épices, me fondre dans leur culture… Alors, quand la vie m’empêche de partir loin, j’aime ces escales exotiques,

je ferme les yeux et je suis à Pondichéry.

Quel dessert est capable de vous faire chavirer ?

Marie-Laure H.N :

422974_380394871985795_689073567_n

La tarte au citron. C’est un souvenir d’enfance.

Nous sommes marqués à vie par les grandes émotions

de notre jeune âge et je crois que cela concerne le sucre

particulièrement.

Chaque dessert est associé à un membre de ma famille.

A un âge. La mémoire des sens. C’est fou ce qu’une saveur

ou un parfum peuvent faire remonter de souvenirs.

C’est fou oui…je confirme …particulièrement « des souvenirs 

impérissables » que l’on garde pour soi n’est-ce pas 😉

(Rires)

Même si vous m’avez confiée ne pas « être top en cuisine »,

je vous pose quand même la question, aimez-vous cuisiner 😉

D’autant que je trouve que les meilleurs plats, qui rendent

« top chef » la personne qui les prépare, c’est l’amour avec

lesquels elle les prépare 😉 Alors ?

Marie-Laure H.N :

Non…vraiment, je ne suis pas au top, mais j’ai toujours

eu des tops cuisiniers à mes côtés alors je les ai

regardés faire… C’est assez glamour je trouve un homme au

fourneau !

Ah mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiii alors, je dirai même glamour tout court !!!

(Rires)

Marie-Laure H.N :

A part cela, je suis la reine du pot-au-feu, des papillotes,

des crêpes… La simplicité en fait.

Si vous deviez cuisiner pour séduire  (Sourire),

quel plat concocteriez-vous à votre « Amour » ?

Marie-Laure H.N :

73466_658504200841526_128936056_n

Difficile de faire admettre à la féministe que je suis qu’elle

va devoir cuisiner pour séduire ! J’ai toujours le sentiment

que cela peut passer par d’autres chemins mais admettons…

Pour vous faire plaisir !… 

(Sourire) je précise à la féministe que vous êtes que j’aime poser

cette question à mes invités, femmes et hommes confondus, parce

qu’à mes yeux, cuisiner pour « son Amour » est aussi une délicieuse

façon de lui dire « je t’aime » … 😉

(Sourires)

Marie-Laure H.N :

Alors disons que je porterai une belle bouteille de Saint-Julien,

avec deux très jolis verres dans un panier d’osier! Histoire de

regarder le coucher du soleil en commentant un grand cru! Cela

peut finalement séduire, non ?

Mais oui, choisir avec autant d’élégance une bonne bouteille de vin,

pour « son amour » est séduisant…

(Sourires)

Marie-Laure H.N :

Et puis l’ivresse est une promesse.

Hummmmmmmmm

Et s’il y en avait qu’une, quelle serait pour vous la musique idéale

pour un dîner en amoureux ?

Marie-Laure H.N :

Les méditations de Thaïs de Massenet… Mais je risque

de pleurer d’émotion!…

Oh…les Méditations de Thaïs …j’ai une pensée émue pour mon papa…♥

Marie-Laure H.N :

Plus proche de mon caractère, il y a le bruit des vagues

sur une plage…

(Sourire)

Marie-Laure H.N :

Plus rock, Amy Winehouse! Je craque complètement

au son de sa voix.

Comme je vous comprends…

Houlala après autant d’émotions réveillées … surtout avec

les Méditations de Thaïs, juste envie de vous offrir, que dis-je,

nous offrir, une pause musicale qui pour quelques minutes,

va nous mener vers le berceau de mes ancêtres : Le Cameroun 

que vous connaissez un peu 😉

J’ai choisi un des  titres d’un grand artiste de ce pays, Ben Decca.

Il chante en langue duala (Une des nombreuses langues parlées au

Cameroun ) et la musique entrainante de ce titre Ngum’a ndolo,

c’est du Makossa*

Après cette pause entraînante… pouvez-vous partager avec nos lecteurs

l’une de vos recettes toutes simples comme vous le dites 😉

 

Marie-Laure H.N :

Un œuf coque avec une cuillère de caviar ou du pain grillé

avec des tranchettes de truffe… Bon je sais,

c’est léger en matière de préparation mais c’est

franchement à tomber !

Après, un jambon beurre dans une baguette fraiche, c’est une

merveille aussi !

(Rires)

Quelle(s) adresse(s) gourmande(s)

recommanderiez-vous à nos lecteurs ?

Marie-Laure H.N :

J’aime le Comptoir cuisine pour son ambiance :

Fred Coiffé à la Victoire pour son accueil amical:

Le Prince Noir pour sa fantaisie :

La Tupina pour son air de campagne :

Spok pour son coté familial et branché:

Le pavillon des boulevards où j’ai découvert

des saveurs inouïes :

Dubern, c’est tellement chic :

et Marilyn au restaurant du Musée des Arts déco car

les produits sont exceptionnels et la cuisinière talentueuse…

J’ai un désir non assouvi encore, c’est de gouter

la table de Pierre Gagnaire encore, il me tarde !

(Sourires)

Et si je vous invitais à ma table,

qu’aimeriez-vous que je cuisine pour vous ?

Marie-Laure H.N :

J’hésite entre votre Lassi :

et votre quiche sucrée aux morceaux de poire…:

Quoique la quiche au chèvre semble vraiment appétissante…:

https://mmmdouceursmaison.com/2016/04/26/2014-10-quiche-au-fromage-de-chevre-et-aux-fines-herbes/

Globalement, je crois que j’aimerai me laisser étonner…

C’est ce qui est bon dans la vie en général…être étonné!

(Sourires)

Et voilàààà c’est finiiiiii,  avant de nous séparer, un mot

sur votre actualité

Marie-Laure H.N :

12274624_1173718152653459_3757655662293670798_n

Marie-Laure Nasser Hubert et monsieur Alain Juppé !

 

J’ai des activités diurnes, c’est mon travail de Dircom de

la ville de Bordeaux et nous ne manquons pas de sujets

ambitieux entre la Cité du vin et la fête du vin par exemple…

Les journées sont chargées, les sujets nombreux.

Coté nocturne ou dominical, il y a l’écriture qui m’habite.

Mon premier roman vient de sortir en poche chez Folio

« La carapace de la tortue » et j’en suis vraiment heureuse.

17098140_1650366824988587_2345521895047878981_n

Et puis mon dernier roman Spleen Machine fait son chemin…

(vous pouvez lire ma chronique sur ce roman ici :

https://mmmdouceursmaison.com/2016/07/04/2016-07-mes-douceurs-litteraires-spleen-machine-de-marie-laure-hubert/

Je l’accompagne en librairie, festival… J’ai été invitée

au Flore à Paris  par Femmes 3000 pour en parler. C’est

merveilleux. J’en rêvais depuis toujours. Un mythe…

Merci infiniment Marie-Laure, vous êtes…extra 😉

(Rires)

Marie-Laure H.N :

10481451_1021493457875930_7087421131581172373_n

Merci pour tout

En savoir plus sur Marie-Laure Hubert Nasser

Sa bio :

Marie-Laure Hubert Nasser a fait de la communication

politique son métier.

Actuellement,Dircom à la mairie de Bordeaux.

L’amour de la chose publique, la recherche de sens,

le lien avec les autres et l’écriture encore et toujours.

Une révélation. Après s’être engagée dans l’ombre pour des causes caritatives et la défense des droits des femmes,

elle s’est décidée à sortir de ses tiroirs les notes

qui s’empilaient. Un long chemin.

(Source Passiflore Editions )

Son blog

Ses romans :

Impressions de Marie-Laure Hubert-Nassert

après la parution de son ITW gourmande :

« Trop bien, j’ai beaucoup aimé, Marthe.
C’est tendre et gai à la fois.
Merci pour ces moments de douceur « 

Merci infiniment Marie-Laure

 

Marthe Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum

(30 Juin 2016)

L’artiste doit aimer la vie et nous montrer qu’elle est belle.
Sans lui, nous en douterions.
Anatole France

9 réflexions sur “Et si je l’invitais à ma table…:Marie-Laure Hubert Nasser !

  1. j apprecie beaucoup les questions terre a terre qui sont finalement le basique de notre vie ! j’ai eté emu aussi quand tu dis ,que tu ecoutes maintenant le silence de tes ados .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s