J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !

Quelques-uns de mes mots ,

de mes maux,

de nos maux ,

« posés sur le papier »,

confiés, criés ,avoués, chuchotés…

Et tous ces sourires aussi

parce ce qu’en dépit des vicissitudes

de la vie

la joie de l’Eternel ne doit pas nous quitter .

Entre deux douceurs ma plume vous parle!

J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !

En rentrant du travail cet après-midi, j’ai allumé la télé et l’assaut donné…j’ai fondu en larmes…

Je m’en voulais car c’était au retour de mes petits…mais j’ai craqué…

Dévastée par toute cette haine qui en arrive à tuer…

Dévastée en lisant des commentaires tels que « Encore eux…qu’ils rentrent chez eux… de bons français… ! ».

Tous « ces enfants » qui partent et reviennent déshumanisés, pour tuer,

ne sont pas des étrangers, des immigrés…

Ils sont bel et bien français.

Français, nés en France, comme certains d’entre vous,

comme nos enfants, comme moi…Et pourtant…

Ils portent au cœur la haine pour notre république…

Se laissent enrôler parce qu’ainsi ayant quoi ?

L’impression d’exister ?

Je suis tellement troublée par toute cette escalade…

Dévastée de voir toutes ces personnes affolées car touchées

au coeur…

Je suis si inquiète…

Il me semble que dans la vie, l’un des métiers qui appelle le plus à

l’humilité est bien celui de parents.

Et « ces individus, ces illuminés », « ces monstres ou autres barbares…»,

ces enfants français qui encore et encore en arrivent, si jeunes parfois,

à décider de partir pour la Syrie où je ne sais où, pour apprendre à

exécuter ;

Ces enfants français qui deviennent des êtres dépourvus de toute humanité…

Ces enfants sont nés de parents; Parents qui je pense en tenant

mes entrailles, ne souhaitaient pas cela…ce n’est pas possible,

on ne peut pas souhaiter cela.

Parents, nous élevons nos enfants comme nous pouvons, ô certainement

avec nos fêlures et nos névroses oui…mais nous faisons comme nous

pouvons, avec Amour. La preuve à nos yeux, ce sont les plus beaux,

ce sont les plus TOUT…

Et d’ailleurs les nôtres sont toujours BIEN… Mais hélas, les chemins pris

sont parfois si surprenants…Le pire n’arrive pas qu’aux autres.

Le pire n’arrive pas que très loin !

Hummm mon enfance fleurie, je l’ai passée en banlieue lyonnaise

comme l’un de ces « barbares » et Dieu qu’elle était belle…

A cette époque nous avions nos rêves, nos secrets de copains,

nos disputes aussi mais nous étions unis …

Nous nous appelions Rachel Lamy, Pascal Benhamou, David Chauvet, Laurence Allagnat, Réjane Piour, Nicolas Soulas, Béatrice Elbaz,

Habiba Lafi, Hélène Bianchi,Soraya Berkahoua, Fréderic Boliet, Pascale

Poder, Marthe-Ghislaine Kotto

nous nous aimions au-delà du black, blanc, beur, juif, feuje…

En réalité nous n’y faisions même pas attention,

nous étions juste copains, amis… Français de souche ???

Jamais entendu cela !!!

 

Mes vacances enfants, puis mon entrée à l’âge adulte, je l’ai vécue

avenue Simon Bolivar à Paris, face au parc « Des Buttes Chaumont »,

comme certains de ces « barbares » et pourtant, c’était si paisible,

si cosmopolite et bien…

Mes premiers ciné toute seule (heu presque…) comme une grande,

c’était au cinéma Secrétan  (qui n’existe plus) mes jolies balades

et autres footings avec mon tonton Marcel … c’était au parc des Buttes

Chaumont…

Et quel plaisir de descendre la rue pour aller faire des courses d’ici

et d’ailleurs…quel plaisir de passer d’un pays à un autre, d’une

communauté à une autre sans soucis…

Qu’est ce qui n’a pas fonctionné  pour qu’aujourd’hui, certains de

ceux qui sont censés être « nos petits frères », « nos petites sœurs »

soient ces monstres-là, ces tueurs ignobles , ces fou furieux?

Dites-moi, notre enfance fleurie, nos enfants n’y ont-ils

pas le droit ???

Posons-nous les questions pour de vrai et réfléchissons ensemble…

pour le bien de nos enfants, de nos vies, de notre pays,

de notre PATRIE !

Quant à nos enfants, peu importe notre situation sociale, nos moyens matériels…montrons- leur parce qu’ils nous observent :

« En vivant dans la tolérance l’enfant apprend la patience ;

En vivant dans l’encouragement, l’enfant apprend la confiance ;

En vivant dans les louanges, l’enfant apprend la reconnaissance ;

En vivant dans l’équité, l’enfant apprend le sens de la justice ;

En vivant dans l’approbation, l’enfant apprend à s’aimer ;

En vivant dans l’amitié et l’acceptation, l’enfant apprend

à trouver l’Amour ».

…L’amour n’est pas ailleurs, l’amour n’est pas en toi…L’Amour c’est Toi,

c’est Moi, c’est Nous !

Et si nous pouvions garder  au cœur que si la mère donne la vie,

le père montre la voie …faisons donc attention aux enfants,

nos enfants, ils sont précieux ♥

J’ai mal…si mal et j’essaye de dire…mais ce sont des larmes

qui coulent…

« Y a comme un goût amer en nous,

…Y a des silences qui disent beaucoup …

Et toutes ces questions qui ne tiennent pas debout …

Évidemment
Évidemment
On rit encore
Pour les bêtises
Comme des enfants
Mais pas comme avant » 

Y a comme un goût amer en moi …  

Que l’âme de chacune des victimes, « nos victimes »,

repose en paix !

Merci et bravo à toutes ces personnes qui sauvent des vies

au péril de leur propre vie…

 

 

 

 

J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !

« Dire que tant de gens meurent sans mourir d’amour… »

Georges Wolinski

Liberté, fraternité, égalité

Solidarité Unité…Humanité ♥

Souvenez-vous d’aimer pour de vrai, sans remettre vos paroles

et vos actes d’Amour à plus tard car nul ne sait…MGEDE

Marthe Ghislaine Dayas Eyoum

((Maman de Daniel, Samuel, Anaël, Maxwell,Verena Jewel et Welly)

J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !
J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !

Marthe Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum

(Maman de Daniel, Samuel, Anaël, Maxwell,Verena Jewel et Welly)

82 réflexions sur “J’ai si mal…mais je vais essayer de dire !

  1. Marthe , votre plaidoyer pour l’Amour universel est tellement beau que j’en pleure aussi , je suis une maman comme vous , et tout ce que vous dites sur l’éducation de nos enfants est vrai , nous avons fait dans la mesure de nos moyens , mais nous avons transmis l’amour de l’autre , et le respect , l’écoute , que dire de plus , vous ètes quelqu’un de bien…

    J'aime

  2. J’aime l’universalité de ce message, qui s’applique à toutes les mamans du monde et à tous leurs enfants. Encore faut-il que tous le comprenne : extrémisme, facteur de division et d’intolérance, en France comme le tribalisme peut l’être au Cameroun, raison pour laquelle ici ou là, le nationalisme qui exclut l’autre, peut vite devenir source de haine. Il ne faut pourtant pas avoir fait Saint-Cyr pour comprendre ça ! Je partage vos tristesse et votre angoisse face à l’urgence que nous imposent la haine et l’intolérance, pour imaginer rapidement, de nouvelles manières de "vivre ensemble". Nous devons passer du slogan à la réalité. Nous et personne d’autre, pour le bien de nos enfants, pour qu’ils apprennent et sachent vivre ensemble.

    J'aime

  3. Bravo Marthe pour ce message qui me fait couler les larmes tu as tellement bien relaté cette enfance fleurie big respect. A te lire on voit bien que tu assumes ton rôle avec dignité et beaucoup de mérite en passant par le culinaire que tu nous abreuve de recettes, tes écrits qui nous rappellent ce dicton  »tout ce qui se conçoit bien s énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » oui tu es une fille bien !ne serait ce que ta plume qui me fait du bien au moral. Continues à écrire je te lirai et me pencherai sur tes préceptes. On ne passe pas un concours pour devenir maman on apprend à le devenir aussi pour celles qui n ont pas l instinct il est possible de donner une base à sa progéniture pour toutes celles qui ont la chance d enfanter éduquez vos enfants dialoguez prenez le temps de transmettre les valeurs c est important!!! Je vais essuyer mes larmes et publier si possible !

    J'aime

  4. WITH HEALING WILL COME JOY ********************************** UN TEMOIGNAGE POIGNANT DE MA SOEUR DE ♡ Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum Je souffre avec toi petite sœur … mais nous avons la bienheureuse espérance … Accrochons-nous y solidement … par la foi ! 😦

    J'aime

  5. Merci à Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum pour ces mots justes et vrais, pour nos enfants français nés en France qui bien souvent sont niés comme tels par leur mère patrie et rejetés par celle d’origine de leurs parents. Déboussolés. Creux. Vides. Aisément manipulables, embrigadés par des sectes prônant la haine et le rejet de leur patrie. Des sectes vous dis-je… Quel gâchis!

    J'aime

  6. Notre devoir est de continuer à transmettre l amour, et même au milieu de toutes ces haines l amour reste notre antidote car en lui est notre espérance. Aimer c est ici, c est maintenant car ce monde est malade et de toutes parts. Merci Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum pour ce texte qui nous rappelle que nos actes et nos mots d aujourd’hui risquent d être les pierres fondatrices de la vie de ces enfants demain. Grande est notre responsabilité et si nous laissons les bras nous en seront les premières victimes. Que Dieu nous aide

    J'aime

  7. Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum en te lisant je me suis dit que le monde n’est pas si désespéré que ça. Tant qu’il y aura des mamans comme toi nos enfants, nos futurs petits adultes sont sur la bonne voie. Le dialogue est l’arme la plus puissante contre la haine de certains. Alors que de mauvais génis prônent la haine, la destruction, l’obscurantisme, toi tu parles d’amour universel. Alors sèche tes larmes et poursuis ta lutte d’amour. Je t’embrasse très fort

    J'aime

  8. Merci Marthe-Ghislaine Dayas-Eyoum Pro de ce cri du coeur. Pour ces larmes que nous étouffons tous. En tant que parent, en tant que responsable, mon coeur se braque contre le fatalisme que l’on voudrait nous vendre pour nos enfants, je refuse la peur pour eux, je refuse la peur pour nous. Mon loulou de 8 ans me dit hier en pleurnichant maman j’ai peur des attentats alors que je n’ai pas la télévision. Alors que j’essaie de les protéger dans un havre de paix fait d’amour de soi et d’amour des autres. Résolution 2015 et au delà : – Ne laisser personne voler l’innocence et l’avenir de mes enfants. – Etre obligé de toujours continuer à leurs apprendre le combat, la différence, la recherche de l’excellence, le respect de soi et des autres, l’affirmation de soi. Pour tenter de faire mon job. Pour tenter d’en faire des Hommes debout. Pour tenter d’en faire des citoyens du monde. Le reste, l’avenir seul le sait mais j’aurais tenté de faire ma part.

    J'aime

  9. Message certes touchant je le conçois. Mais un parent n’est pas seul à éduquer un enfant, l’école, la société ont également un grand rôle à jouer. Lorsque tu vois un jeune homme comme Amedi Coulibaly et qui en 2009 a rencontré le président dans l’espoir de pouvoir enfin décrocher un emploi stable. Et qui esseuit malgré ses efforts plusieurs échecs dû à la discrimination, au racisme, ou à son lieu d’habitation, tu te poses des questions… tu te remets en question au point de se sentir abandonné par la société. Lorsque tu as des jeunes qui sifflent leur hymne national, qui pensent qu’être rappeur ou footballeur est le seul moyen de briller ou réussir dans son pays c’est qu’il y a effectivement un gros problème. Le clairvoyant essayeraient de comprendre, et de trouver une solution au mal-être de ces enfants… de la Patrie. Mais le raciste, choisi de le blâmer, le rabaisser et l’isoler en core plus qu’il ne l’est déjà. Que se passe-t-i dans la tête de ces jeunes .. qui comprennent après des année d’illusions La Liberté, l’Egalité, La Fraternité ne sont que des mots, mais dans la réalité il devront se battre pour être égaux avec leur camarade français de souche, car oui l’égalité des chances est un concept qu’il a fallu réintégré dans ce beau pays il y’a peu. Je suis d’accord avec tous les raciste le pensive, sur une seule chose : Le modèle d’intégration a échoué. Parce que ces jeunes en manque de repère et de considération sont perdu et des perdants dans cette société qui voient en eux des fardeaux, des citoyens de seconde zone, cette société qui les a porté, éduqué, soigné doutent de leur légitimité d’être des dignes héritiers du sol français. Que faire ? rentrer dans le pays d’origine de leur parents qu’ils connaissent à peine ? alors qu’ils sont français ? ou partir à l’aventure ? Puis il y a cette rencontre pour les plus chanceux, pas avec les potes de cités qui vous poussent à commettre des petits délits ou vivre à lla légère. Cette main tendu qui vient vers vous une fois que vois avez perdu l’espoir, une rencontre qui bouleversera votre vie à Jamais, qui se fout pas mal de vos origines, votre statut social, vos moyens financiers, votre passé, votre casier judiciaire, et surtout ne vous juge pas : L’ISLAM. Enfin ils existent, font partie d’une communauté, dans laquelle ils se sentent aimé, valorisé respecté et accepté. Une idéologie qui les poussent à se surpasser et à être intransigeant avec eux même, qui les élève spirituellement …… Et font d’eux des Hommes.

    J'aime

  10. Aline Husna pour ma part, je me sens mal, mal et inquiète car l’école instruit mais ce sont les parents qui sont à la base de tout et qui éduquent …comme il peuvent…Je suis vraiment troublée et comme je l’ai dit sur ma page pro, juste envie de dire pouce…et ma foi revenir …par sa Grâce. Merci infiniment de lire, de dire et partager aussi…Merci

    J'aime

  11. Mes enfants sont des grands adultes mais je les ai élevés dans la liberté de pensée, de respect, d’échanges…et si c’était à refaire après cette tragédie. Je le referais. Merci Marthe pour tes écrits car tu sais combien j’ai apprécié tes interventions depuis ma petite ville..

    J'aime

  12. J’ai très mal dormi à cause de toute cette violence, cette barbarie et tous ces amalgames, et comme Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum moi aussi je me pose des questions : " ………Qu’est ce qui n’a pas fonctionné pour qu’ aujourd’hui, certains de ceux qui sont censés être « nos petits frères », « nos petites sœurs » soient ces monstres-là, ces tueurs ignobles , ces fou furieux? Dites-moi, notre enfance fleurie, nos enfants n’y ont-ils pas le droit ??? Posons-nous les questions pour de vrai et réfléchissons ensemble… pour le bien de nos enfants, de nos vies, de notre pays, de notre PATRIE ! Quant à nos enfants, peu importe notre situation sociale, nos moyens matériels…montrons- leur parce qu’ils nous observent : « En vivant dans la tolérance l’enfant apprend la patience ; En vivant dans l’encouragement, l’enfant apprend la confiance ; En vivant dans les louanges, l’enfant apprend la reconnaissance ; En vivant dans l’équité, l’enfant apprend le sens de la justice ; En vivant dans l’approbation, l’enfant apprend à s’aimer ; En vivant dans l’amitié et l’acceptation, l’enfant apprend à trouver l’Amour ». …L’amour n’est pas ailleurs, l’amour n’est pas en toi…L’Amour c’est Toi, c’est Moi, c’est Nous ! Et si nous pouvions garder au cœur que si la mère donne la vie, le père montre la voie …faisons donc attention aux enfants, nos enfants, ils sont précieux …." Merci pour tes mots qui peuvent panser les maux de toutes ces Mamans qui se demandent ce qui n’a pas marché …

    J'aime

  13. C’est le systeme. Ce systeme qui laisse au bord des rames des milliers de jeune. Ce capitalisme a outrance ou les riches sont plus riches et les pauvres plus pauvres. Cette recherche du gain. La destruction de l’Irak pour des "armes de destructioin massive" qui n’ont jamais existe…La destruction de notre environnement naturel. Nous allons droit vers le mur. Et ceci n’est qu’un debut.

    J'aime

    1. Boko Haram continue chaque jour à enlever, à violer, à tuer, femmes et enfants. Dans le nord du Nigéria, déjà deux mille morts… Derrière nos tragédies, n’oublions pas les tragédies du monde. C’est la tradition française, et c’est notre devoir d’humain.

      J'aime

  14. Je suis profondément touchée par cette lecture dont je n’ai pu retenir mes larmes…. je pense que je n’ai rien à rajouter au delà de la profondeur de tes mots et de ton chagrin, une lettre ouverte transcendante tant les mots sont véridiques et poignants!! c’est coe un appel au secours d’une société divisée par les préjugés, le racisme, l’antisémitisme l’islamophobie et j’en passe… Aujourd’hui, être français c’est quoi?? cela se résume dans la couleur, le sang, le doigt accusateur que les uns, les autres peuvent porter sur autrui? ou dans les actes qui font de nous ce que nous sommes cad des êtres humains? Avant d’être Noir, Blanc Beurre ou Arc-en-Ciel nous sommes d’abord des êtres humains….Il y a des inégalités dans le monde et nous ne sautons pas les mêmes obstacles c’est clair mais nous devons rester solidaires, unis…. Au delà de nos différences qui je le rappelle est une belle richesse pour l’humanité , nous devons prendre conscience qu’il est temps de marcher d’un pas commun si nous voulons la paix et l’arrêt de toutes ces infamies et vilenies dans notre société. CHANGEONS NOTRE REGARD PAR RAPPORT A NOTRE VOISIN ET PRÉSERVONS NOS ENFANTS EN LEUR DONNANT UNE BONNE EDUCATION DANS L’AMOUR ET LA TOLÉRANCE!

    J'aime

  15. Merci Marthe de votre partage qui va droit au cœur et au cerveau. Merci beaucoup pour ces enfants de France qui ont sombré ds le chaos, commettant l’irréparable horreur. C’est douloureux oui profondément et à différents niveaux … Nous avons du travail.

    J'aime

  16. « Y a comme un goût amer en nous, …Y a des silences qui disent beaucoup … Et toutes ces questions qui ne tiennent pas debout … Évidemment Évidemment On rit encore Pour les bêtises Comme des enfants Mais pas comme avant » merci

    J'aime

  17. je pense que le merci enlève à la gratuité du geste, mais là, merci… merci de dire avec vos mots ces idées qui sont vécues et ressenties par tant d’autre qui ne savent l’exprimer si clairement. merci pour ce rayon de soleil! love, enjoy and take care! check moi ça aussi , et encore, si cela ne te fais pas vibrer, si cela ne te fais pas fondre, si cela ne te semble pas juste ,alors dépêche toi de te ressaisir! défais toi du poids de ta culture, des influences de la/ta société et redeviens humain ! aime, sans jamais compter, sans jamais t’arrêter, sans cesse,aime! on ne peut s’essouffler en aimant, on ne s’essouffle qu’en aimant mal… aimer parce que c’est simple, aime parce que c’est juste et bon, aime car c’est une inclinaison naturelle qu’il ne faut pas tenter de limiter …  »« En vivant dans la tolérance l’enfant apprend la patience ; En vivant dans l’encouragement, l’enfant apprend la confiance ; En vivant dans les louanges, l’enfant apprend la reconnaissance ; En vivant dans l’équité, l’enfant apprend le sens de la justice ; En vivant dans l’approbation, l’enfant apprend à s’aimer ; En vivant dans l’amitié et l’acceptation, l’enfant apprend à trouver l’Amour ». …L’amour n’est pas ailleurs, l’amour n’est pas en toi…L’Amour c’est Toi, c’est Moi, c’est Nous ! Et si nous pouvions garder au cœur que si la mère donne la vie, le père montre la voie …faisons donc attention aux enfants, nos enfants, ils sont précieux »…

    J'aime

  18. Merci ma chérie pour ce cri venu du fond de tes entrailles. Garde ta lumière intérieure intacte. Elle te guidera toujours et irradiera autour de toi. ALOHA

    J'aime

  19. @Tous c’est moi qui vous remercie d’avoir reçu…de comprendre…touchée de savoir que j’ai pu dire là où d’autres n’arrivaient…touchée au cœur de voir que des personnes peuvent encore s’aimer sans aucune distinction…touchée au cœur parce que vos mots si touchants…Nippcy Nancy tu as lu entre chaque ligne…me font tant de bien si vous saviez….mais encore plus touchée de savoir que ces mots et échangent aussi nous apportent mutuellement et nous permettent de réfléchir, de dire…c’est un début. Une personne m’a écrit "… Courage…. et pour vos autres enfants, nous allons construire ensemble un bel espace de tolérance. Ayez confiance. Pour votre autres enfants car l’un de mes enfants(Notre Etoile Verena) étant notre ange gardien, depuis quelques années…Je ne connais pas d’autre mot pour dire ici, alors une fois encore Merci ♥

    J'aime

  20. Très dure réalité que celle de l’évolution de la société française aujourd’hui en effet Marthe. J’ai connu aussi cette enfance "normale" où les Madjid, Kamel, Corinne, Hélène, Aïssatou, Hervé, Rosario, Koumba, Isabelle, Yvan, David, Yoram, Ernesto et autres Mathieu, Farida ou Régis pouvaient s’entendre, se fréquenter, même s’unir ; enfants made in France ou pas, il existait encore pour nous ce bonheur de fréquenter des personnes d’origines différentes. Français de souche ? Communauté X ou Y ? Voilà des néologismes qui accompagnent la division des citoyens devenus en quelques années des groupes presque imperméables en certains endroits du pays, fonds de commerce de certains médias mal inspirés. Mais ce n’est que mon opinion… Marthe je comprends ta douleur, je la partage. Comme je connais la force de l’espoir, je vais quand même m’y accrocher, pour nos enfants, pour tous, avons-nous le choix ? Merci pour ton partage, bises.

    J'aime

  21. Je vous remercie chaleureusement pour votre texte. Il est d’une grande qualité et sensibilité et dans la période trouble que nous vivons : extrêmement nécessaire! Avec mes meilleures salutations,

    J'aime

  22. Merci à toi ma grande pour cet élan de générosité, de sensibilité et de fraternité, parce que nous sommes l’amour coe tu dis si bien Marthe-Ghislaine Dayas-Eyoum !!! . Dieu est amour et il se manifeste souvent à travers des personnes humbles et douces!!!

    J'aime

  23. Oui nous avions que des copains et nous les avons toujours Marthe-Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum c’est ça qui fait notre force. Générosité amour de l’autre ouverture d’esprit et résistance ; n’oublie jamais ma belle !!!

    J'aime

    1. Enfin un sourire que commençais à désespérer. Nous faisons la paire toutes les deux ; ta tristesse et ma grosse colère, 😉 Écoute ce qui me permet de tenir le coup est de lire des choses venant de personnes comme toi. Je me dis qu’au fond le monde n’est pas si désespéré. J’allais déjà prendre la route pour un couvent quelconque

      J'aime

  24. Tes mots et maux me parlent et me rappellent que l’amour et la tolérance font partie des valeurs essentielles a transmettre a nos enfants. Refuser d’accepter une réalité faite de haine et d’intolérance tel est notre combat.

    J'aime

  25. Je viens de lire votre texte jusqu’au bout et j’en ai les larmes aux yeux. Je suis moi même maman et ai la chance que mes enfants fassent encore partie de cette génération qui a réussit bien que Black… mais comme vous l’écrivez si justement combien de ces jeunes français de souche qui ne croient plus en notre République se laisse enrôler… je veux être positive et croire en un meilleur Demain…

    J'aime

  26. votre article est formidable il reflète tout à fait ce que je ressens, je ne comprends absolument pas cette haine actuelle, j’ai 59 ans et sans vouloir jouer les "vieilles" nous étions beaucoup plus heureux auparavant et mes amis (es) n’avaient pas de couleur !!! je suis très attristée profondemment peinée je ne trouve pas mes mots pour exprimer mon déchirement.

    J'aime

  27. Mon cri du cœur…le votre aussi peut-être! J’ai si mal…mais je vais essayer de dire ! En rentrant du travail hier après-midi, j’ai allumé la télé et l’assaut donné…j’ai fondu en larmes… Je m’en voulais car c’était au retour de mes petits…mais j’ai craqué ! Dévastée par toute cette haine qui en arrive à tuer… Dévastée en lisant des commentaires tels que « Encore eux…qu’ils rentrent chez eux… de bons français… ! ». Tous "ces enfants" qui partent et reviennent déshumanisés, pour tuer, ne sont pas des étrangers, des immigrés…Ils sont bel et bien français. Français, nés en France, comme certains d’entre vous, comme nos enfants, comme moi…Et pourtant… Ils portent au cœur la haine pour notre république… Se laissent enrôler parce qu’ainsi ayant quoi ? L’impression d’exister ? …Je suis tellement troublée par toute cette escalade… La suite de l’article en cliquant sur le lien ci-dessous: http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/…/j-ai-si-mal-mais-j… Y a comme un goût amer en moi … « Dire que tant de gens meurent sans mourir d’amour… » !

    J'aime

    1. Cest tellement vrai se qui est dit et cest une triste realité… le passage que jai copier ma marquer c de vrai valeur helas un peu perdu mais tres beau texte jespere quil aura de limpact chez certains! Moi je valide ce beau texte!!

      J'aime

  28. "…Quant à nos enfants, peu importe notre situation sociale, nos moyens matériels…montrons- leur parce qu’ils nous observent : « En vivant dans la tolérance l’enfant apprend la patience ; En vivant dans l’encouragement, l’enfant apprend la confiance ; En vivant dans les louanges, l’enfant apprend la reconnaissance ; En vivant dans l’équité, l’enfant apprend le sens de la justice ; En vivant dans l’approbation, l’enfant apprend à s’aimer ; En vivant dans l’amitié et l’acceptation, l’enfant apprend à trouver l’Amour ». …L’amour n’est pas ailleurs, l’amour n’est pas en toi…L’Amour c’est Toi, c’est Moi, c’est Nous ! Et si nous pouvions garder au cœur que si la mère donne la vie, le père montre la voie …faisons donc attention aux enfants, nos enfants, ils sont précieux …" MERCI POUR CE TÉMOIGNAGE Marthe-Ghislaine

    J'aime

    1. Josiane Mouasso-priso merci Josiane, je viens juste de parler avec maman au téléphone et mon papa…je pleurais Josiane en évoquant toutes ces belles années …je pleurais en leur disant que je me sens démunie pour mes enfants car les choses deviennent de plus en plus difficile ici et pourtant c’est leur pays, c’est mon pays…je suis mal.Merci d’entendre, d’écouter au-delà des lignes et d’avoir fait écho…Merci

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s