Tout sur le Gombo ou Okra!(Origine,conservation, préparation,consommation…)

Tout sur le Gombo

ou Okra!

gombo5.png

Qu’est ce que le Gombo?

Le gombo, (Abelmoschus esculentus) aussi appelé Okra,

  est originaire d’Afrique et a été introduit en Amérique

au XVIIe siècle par les Esclaves.

Ceux qui venaient de la « Côte d’Or » (aujourd’hui Ghana)

l’appelaient « Nkruman, » dont la déformation

a donné beaucoup plus tard le mot Okra;

Ceux d’Angola le nommaient « Ngumbo » qui devint Gombo.

Il appartient à la famille des Hibiscus et

il est classé dans la catégorie « des fruits-légumes ».

Son aspect extérieur rappelle celui d’un long piment vert

recouvert d’un léger duvet.

gombo2.jpg

Une fois cuit il est gluant.

Consommé partout en Afrique (Maghreb inclus, surtout au Maroc),

il est également bien ancré dans la gastronomie antillaise.

Il peut se consommer, cru, cuit, frit, pané, bouilli, séché…

Comment le conserver ?

Il peut aisément se conserver 2-3 jours au réfrigérateur.

Si vous en avez acheté une grande quantité, coupez-le,

mettez les morceaux dans des sacs de congélation

et hop au congélateur!

gombo1.jpg

Préparation et astuces :

Afin que votre sauce soit bien gluante,

si c’est le choix que vous aurez fait,

il ne faut pas utiliser des gombos filandreux.

Il faut araser les deux extrémités de chaque Gombo,

les fendre et racler les graines internes avec un couteau;

gombo-mlloukhia

Ensuite, il faut couper les Gombo en fines rondelles.

gombo3.jpg

Il faut mettre ces rondelles dans une assiette creuse,

y ajoutez de l’eau, rincer et égoutter les rondelles.

Le Gombo peut être écrasé au mixer,

dans un petit mortier ou sur une pierre

(africaine comme au Cameroun ou indienne).

pierre.jpg

L’astuce est d’y adjoindre du sel gemme

(vendu dans les magasins exotiques),

ou du bicarbonate alimentaire,

de mettre dans une casserole avec de l’eau,

du sel fin et de battre le tout, vigoureusement.

Il faut faire cuire 7à 8 min à feu doux

et surtout n’utiliser que des spatules en bois.

Les cuillères en fer  » cassent  » le Gombo,

qui perd alors tout son gluant !!!

En général, dans les pays africains,

la sauce Gombo, quelque soit sa variante,

(en soupe, avec de l’arachide en plus ou

des légumes potagères gluantes, séchée)

  est servie chaude.


Quelques exemples:

 

Au Maghreb, les gombos sont servis en plat de résistance

préparés avec du poulet ou de la viande d’agneau et du pain.

Ils peuvent être également cuisinés en Chorba (sorte de soupe)

 

Au Togo et au Cameroun, ils sont consommés frais en sauce gluante.

Plus la sauce est gluante et meilleure elle est.

La sauce est faite avec de crabes, de crevettes, de poisson séché,

de viande fumé (bœuf, porc)…

L’accompagnement idéal ici est le Foufou ou Pate

(comme on dit au Togo)

à base de manioc, de gari, de maïs, d’igname…

Le riz et la semoule de Blé préparée en pate,

(voire de la Polenta italienne qui est à base de maïs)

accompagnent également bien cette sauce

En Côte d’Ivoire, ils sont préalablement séchés

et préparés en sauce appelée Sauce Djoumblé.

  Ici l’accompagnement idéal est le Foutou,

qui est une pate type Foufou préparée à base de banane plantain

ou d’igname, ou de manioc .

Dans ce cas là, il est appelé Plakali !

 

A noter que le Gombo séché se consomme aussi dans

d’autres pays, notamment au Cameroun!

Aux Antilles, le gombo peut se consommer cru, émincé

et servant à agrémenter des salades.

Mais il se consomme aussi cuit, en sauce par exemple

avec de la viande et du poisson fumé, ainsi que de l’huile de palme.

Cette sauce qui est servie avec du riz possède d’ailleurs

des effluves très africains.

Sinon il rentre dans la base d’un plat

qu’on retrouve partout dans les caraïbes,

qui est le fameux Calalou ou Matété aux crabes.

Plat dégusté en général le Vendredi Saint,

car normalement préparé sans viande.

Mais il existe des variantes de Calalou

avec de la viande porc, du lard fumé, en plus des crabes.

Quel vin ?

Si la sauce Gombo est à base de poisson séché ou fumé, de crabes …,

proposez un vin de caractère type Muscadet ou Hermitage.

Si la sauce Gombo est à base de viande,

optez plutôt pour un vin rouge type Saint-Emilion ou Pomerol

ou du vin rouge portugais

Si vous optez pour Un vin rosé,

choisissez un Rosé puissant (type Tavel)

qui ira avec toutes les variantes de sauce gombo

Suite à la remarque  très juste d’Alex Eko

(un contact sur FaceBook) je rajoute comme suggestion,

le vin de Palme que je propose parfois pour accompagner

certains de mes menus

Merci Alexicon_wink.gif

DSC02308

      Photo de vin de palme frais prise par mon amie Frieda au Cameroun.

Découvrez son blog ici :

http://fryou-maison.over-blog.fr/article-poisson-aux-legumes-et-matango-87594214.html

 

Attention avec modération!!!

Et notre ligne dans tout ça :

Le gombo ou Okra est un aliment qui n’est pas du tout calorique.

Ses valeurs nutritionnelles pour 100g cru :

Calorie : 37.02kcal, Protides : 2g, Lipides : 0,1g, Glucide, 7.3 g

En outre c’est un aliment très digeste qui est idéal pour les femmes enceintes

car contenant de l’acide folique, de la vitamine b6 et du magnésium.

Alors à consommer sans modération !!!icon_wink.gif

LES VERTUS INSOUPÇONNÉES DU GOMBO !

En plus de ses vertus qui ne sont plus à prouver,

le gombos est trop bénéfique pour renforcer le

muscle cardiaque et augmenter ainsi les sécrétions

des glandes sexuelles, que ce soit

un homme ou une femme,selon Ahmed Arif, professeur d’obstétrique. 

 Recherche faite par FREE-KA-MOVE, l’Afrique en mouvement

 page sur facebook: http://www.facebook.com/FreeKaMove

« Vous connaissiez le gombo en cuisine, attention, il débarque dans la sphère

cosmétique!

Le gombo, aussi appelé okra ou hibiscus esculentus par les scienifiques est un

incontournable de la cuisine africaine, créole et cajun. Cet aliment est aussi

largement consommé au Moyen Orient, en Inde et en Amérique du Sud. Si le

gombo est excellent pour la santé, grâce aux taux d’antioxydants, de vitamines

et de minéraux qu’il apporte, il serait peut être temps de considérer ce légume

sous un aspect différent. Oui, vous qui aimez vous occuper de votre tignasse

bouclée voire crépue, le gombo peut devenir votre nouvel allié!

 

Tout d’abord: voici une liste des propriétés du gombo:

Le gombo cru et bouilli sont d’excellentes sources de manganèse (un

ANTIOXYDANT). Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules

du corps (et des cheveux) des dommages causés par les radicaux libres, qui eux

favorisent le vieillissement.

La VITAMINE K. La vitamine K est nécessaire à la fabrication de protéines qui

participent à la coagulation du sang (autant à sa stimulation qu’à son

inhibition). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os.

Le CALCIUM. Le minéral de loin le plus abondant dans le corps humain.

Le MAGNESIUM.

Le FER: chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au

transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il

joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de

neurotransmetteurs.

Le CUIVRE: en tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est

nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à

la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes

contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les

radicaux libres.

La VITAMINE B2: aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la

vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les

cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la

production d’hormones et à la formation des globules rouges.

La VITAMINE B9: cette vitamine participe à la fabrication de toutes les cellules

du corps, dont les globules rouges. Elle joue un rôle essentiel dans la production

du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux

et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des

plaies. Elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules (et, bon à

savoir, une consommation adéquate de vitamine B9 est primordiale durant les

périodes de croissance et pour le développement du foetus).


La VITAMINE C: le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de

ses propriétés anti-oxydantes. Elle protège contre les infections, favorise

l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Comment l’utiliser?

En masque!

Les propriétés extraordinaires du gombo, sa texture épaisse et visqueuse

devraient apporter nutrition, brillance et définition à vos boucles. 

1. Infusion: plongez une poignée de gombos dans une casserole remplie d’eau

pendant 15 à 25 minutes. Touillez régulièrement.

Filtrez et récupérer la décoction.

2. Faites chauffez du lait de coco (jusqu’à qu’il soit tiède), mélangez à votre

infusion de gombos (un fouet sera peut être utile).

3. Ajoutez une cuillère à soupe de miel et l’équivalent de l’huile végétale de

votre choix (ex: huile d’avocat, de jojoba mais pourquoi ne pas tenter une

synergie avec de l’huile de coco?)

4. Une fois l’obtention d’une préparation homogène, appliquez sur cheveux

légèrement humides. Laissez posez 30 minutes minimum et recouvrez votre

cheveux de film plastique et/ou bonnet auto-chauffant. Rincez à l’eau claire.

Admirez le résultat. »

« Quand quelqu’un partage quelque chose avec vous

et que vous en profitez,

vous avez une obligation morale de le partager avec d’autres. »

(Proverbe chinois)

Alors partageons…

Vous pouvez retrouver certains de mes articles sur le site féminin:

http://www.grioopourelle.comicon_biggrin.gif

38 réflexions sur “Tout sur le Gombo ou Okra!(Origine,conservation, préparation,consommation…)

  1. J’adore le gombo mélange a la feuille d’oseille que l’ont met en accompagnement du plat le « caldo » de poisson : plat de la Guinee-Bissau et casamance.

    J'aime

  2. J’adore le gombo mélange a la feuille d’oseille que l’ont met en accompagnement du plat le « caldo » de poisson : plat de la Guinee-Bissau et casamance.

    J'aime

  3. Gombo oignon et pistache avec du taro. Ça c’est plat bassa qu’on ne retrouve que chez les mamies, très svt inconnu de notre génération, très simple mais une vraie merveille!!!

    J'aime

  4. Gombo oignon et pistache avec du taro. Ça c’est plat bassa qu’on ne retrouve que chez les mamies, très svt inconnu de notre génération, très simple mais une vraie merveille!!!

    J'aime

  5. j’arrive a le cultiver en France (gombos et piments)ma belle mere est contente de faire sa recolte tout les joursde mi juillet a fin septembre

    J'aime

  6. j’arrive a le cultiver en France (gombos et piments)ma belle mere est contente de faire sa recolte tout les joursde mi juillet a fin septembre

    J'aime

    1. Oui tout à fait. J’en fais parfois en grande quantité que je congèle par la suite;Mais pour des invités, je préfère la proposer fraîche

      J'aime

    1. Oui tout à fait. J’en fais parfois en grande quantité que je congèle par la suite;Mais pour des invités, je préfère la proposer fraîche

      J'aime

Répondre à Patricia Bakalack Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s