Et si je l’invitais à ma table… : Berthrand Nguyen-Matoko !

Quelle personnalité attachante!

A la fois psychologue, écrivain chorégraphe, choriste et

poète, Berthrand Nguyen-Matoko est une âme comme

je les aime…qui partage en toute simplicité !!!

Voici une  rubrique consacrée à des artistes,

à des personnalités et « anonymes »

qui d’une façon ou d’une autre colorent ma vie

et peut-être la vôtre aussi…

J’ai éprouvé l’envie d’échanger avec eux

autour de ma passion …

 

Mmmmmmmmm,quelle délicieuse façon

de les entrevoir autrement …

16950 100109186691028 100000758400469 178 7783966 n

Cette semaine,  je souhaite vous faire découvrir 

un autre monsieur que j’aime beaucoup beaucoup…

Ma  rencontre avec lui s’est d’abord faite à travers ses romans:

Les Petits grains de sable… et A tu et à Toi 

Je vous les conseille vivement

(Vous pouvez lire ma chronique littéraire sur « Les petits Grains de sable ici: http://www.okabol.com/content/view/104/84/)

Puis plus personnellement grâce à de nombreux échanges…

Quelle personnalité attachante!

A la fois psychologue, écrivain chorégraphe, choriste et

poète, Berthrand Nguyen-Matoko est une âme comme

je les aime…

qui partage en toute simplicité !!!

Rencontre avec

Berthrand Nguyen-Matoko

 

Et si je l’invitais à ma table… !

 micro

Entrevue :

180116 1725946103217 1075336725 31940727 1536803 n 

Marthe : Bonjour  Berthrand, merci de nous accorder un peu de temps 

(Oui oui « Nous »: Aux très nombreux lecteurs de ce blog, et

à moi, hahaha) et de partager ce moment « gourmand »…

Bonjour Marthe quelle joie de te retrouver ! 

 

22650 100275310007749 100000758400469 4274 6733526 n

 (Sourire) 

Alors, es-tu  plutôt gourmand, gourmet ou les deux à la fois? 

Gourmet, dirais-je! Car, je suis quelqu’un qui adore cuisiner

et par-dessus tout qui adore manger.

Et quand je dis « manger », c’est en fait m’attabler

face à un bon repas et une bonne bouteille de vin.

Cela va de soi !

Pour sûr que cela va de soi !!! (Rires)

Métis vietnamien-congolais vivant en France et voyageant souvent,

Mmmmmmmm, j’imagine la richesse de ta culture culinaire…

Quels sont les plats que tu préfères? 

A dire vrai, je n’ai pas de plats préférés dans la mesure

où d’un pays à un autre, je m’émerveille souvent de découvertes

que j’adopte sans retenue.

A Douala, par exemple, j’ai tellement aimé le Ndolé accompagné

de bananes frites que j’ai cru que c’était le meilleur plat du pays.

Alors que non !

Il y en a bien d’autres au Cameroun.

Au Congo, c’était le « soupou ya mossaka na foumbwa »

(plat à base de poisson fumé, de feuilles coupés en lamelles

qu’on trouve en forêt tropicale et de noix de palmes) ;

Au Viêtnam, le thit craû (porc caramélisé à la noix de coco) ;

et ici en France, il y a le cassoulet, etc, etc.

Vois-tu, cela n’est pas évident.

Je pense que le choix est tellement immense que j’ai du mal

à préférer certains plats.

C’est sans doute mon côté « gourmand »  Non ?

Ô que oui c’est ton côté gourmand qui te mène par le bout du nez…

J’en sais quelque chose; mais après tout quelle délicieuse façon de

s’ouvrir et découvrir la culture des autres et enrichir la sienne…

Du coup, as-tu des plats que tu n’aimes pas ?

Difficile à dire !

A mon avis,  tout est dans la cuisson et dans le secret

de ceux qui le préparent ! 

Hummm dixit Colette:

« Si vous n’êtes pas capable d’un peu de sorcellerie, ce n’est pas la peine de vous mêler de cuisine. »

Je sais déjà que tu cuisines, mais le fais-tu par simple devoir,

ou par plaisir aussi ?

206455_192234597478486_100000758400469_415168_2097150_n.jpg

Si je le fais par simple devoir ?

Bien sûr que non, voyons!

Bien au contraire, je prends du plaisir à cuisiner.

Pour tout te dire, même certains jours où je me retrouve seul,

je cuisine avec amour pour moi rien que pour moi et je vais même

jusqu’à inventer des recettes !!!

 Hahaha cuisiner par Amour pour soi, ayo héééé j’adore…

 (Rires)

En dehors de ces moments de séduction culinaire « avec toi-même »,

si tu devais séduire que concocterais-tu à ton « Amour »?

D’abord en entrée, je ferai des crevettes sautées

(ou des fruits de mer, c’est selon) au gingembre et

à l’ail sur une couche de mâche nantaise ou de frisée,

de basilic de persil et d’orange coupée en dés.

Le tout arrosé d’huile d’olive et de vinaigre balsamique

ou à l’échalote.

C’est une recette qui est abordable quelle que soit la saison !

Ensuite, en plat de résistance, je coupe du blanc de poulet

en lamelles (ou de la viande de bœuf) badigeonné légèrement

de curry et de crème fraîche que je fais revenir avec des aubergines enrobées d’ail.

Après quoi, j’arrose le tout de quelques gouttes de citron vert.

Puis à part, je mets à frire (très peu d’huile d’olive) dans un wok des tomates fraîches coupées en dés avec beaucoup d’oignons verts, des poivrons et des courgettes coupées également en lamelles.

Le tout accompagné de riz brun ou éventuellement blanc nature.

Pour le fromage, mon choix se porte généralement

sur le Comté AOC 1998 et le Vacherin Mont d’Or.

Je trouve que la texture de l’un ou de l’autre épouse bien le palais après ce plat de résistance.

Bien sûr, avec du bon pain de campagne

et un Château-Lascombes (appellation Margaux)

car il contient 50% de merlot, 45% de cabernet sauvignon et 5%

de petit verdot.

Je trouve que les vins Margaux se distinguent essentiellement

par leur souplesse et leur délicatesse soutenues

par des arômes fruités.

Je sais aussi que certains n’aiment guère; mais bon !

Enfin en dessert, des sorbets à la noix de coco et à la mangue,

si c’est l’été;

ou une tarte aux pommes caramélisées et à la cannelle,

si c’est l’hiver.

A ton avis, la séduction est- elle possible après tout ça ?

Heu c’est-à-dire qu’en fait je suis en train de visualiser tout cela…

Berthrand  j’ai faim !!!

Heu la séduction possible, Ouiiiiiiiiiii 

(Rires)

Sinon, je cuisine vietnamien de A à Z en commençant

par les nems en entrée, le missaô en plat de résistance

ainsi que les raviolis à la vapeur et les leechees avec

des ben bâo en dessert.

(Je te donnerai la recette, si tu veux bien !)

Ah mais oui alors que je veux, très vite même.

Particulièrement ta recette de raviolis, et de Ben Baô car je n’ai

jamais essayé d’en faire…

Merci 


A part la tienne (Hahaha) quelle(s) adresse(s) gourmande(s)

(A Paris ou/et ailleurs) recommanderais-tu à nos lecteurs? 

Moi je vais souvent dans le 10ème arrondissement de  Paris

chez les Indiens et/ou pakistanais.

Il y a par exemple le Saravanah Bhavan ou encore dans le passage Prady où l’on trouve multitude de petits restaus

pas chers et sympas.

Mmmmmmmm

Autrement, je vais aussi en terrasse  à « La Perla » qui est un restau italien dans le quartier de Montorgueil.

Et si je t’invitais à ma table Berthrand, qu’aimerais-tu manger, savourer…?

197843_192233684145244_100000758400469_415163_5441494_n.jpg

Un bon plat à base de patates douces et de légumes du pays

avec du vin de palme ou de canne à sucre,

sans oublier les beignets aux bananes.

Tu me comprends ? (Rires)

Hummmm, je vois je vois (Rires) 

Oui, comme ce que tu sais faire quand tu maries

la tradition africaine à celle occidentale !

Mmmmmmmmm

Lien et photo de beignets de maïs et banane:

http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/article-makala-ma-mbasi-ou-beignets-de-mais-60186894.html

Makala Ma Mbassi

© www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com

Lien et photo de légumes sautés à la camerounaise

http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/article-bewole-legumes-sautes-aux-pieds-de-porc-78211350.html

Photo2149

© www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com

Avant de nous dire au-revoir, un mot sur ton actualité  

Je viens de terminer mon sixième ouvrage qui paraît en Septembre intitulé « La part de Dieu » dans lequel se mêlent des questions de foi en la religion et amour avec un athée d’une part, et d’autre part sortira un autre recueil de poèmes pour mon prochain

« Printemps des poètes » en Amérique du sud.

Enfin, je me suis mis à la musique où je reprends quelques morceaux d’Abéti Masikini ; question de lui rendre hommage

à ma manière.

Photo de la regrettée chanteuse congolaise Abéti Masikini 

22450_100209463347667_100000758400469_2519_3202764_n.jpg

YEAH YEAH

Merci beaucoup Berthrand de nous avoir accordé un peu de temps

et de t’être prêté aussi simplement à ce jeu…

J’attends de lire ton 6eme ouvrage et d’en faire une chronique

vu que le sujet me parle !

Merci infiniment pour cette interview, Marthe.

Marthe-Ghislaine Dayas-Eyoum 

Pour en savoir  plus sur Berthrand Nguyen-Matoko

Son site: http://berthrand-nguyenmatoko.com/

 

« L’artiste doit aimer la vie et nous montrer qu’elle est belle.

Sans lui, nous en douterions. »

Anatole France

Découvrez aussi:

http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/article-et-si-je-l-invitais-a-ma-table-le-chef-david-martin-78861533.html

Et bien d’autres en allant dans la catégorie intitulée:

Mes interviews gourmandes !

 

Publicités

8 réflexions sur “Et si je l’invitais à ma table… : Berthrand Nguyen-Matoko !

  1. Interview très alléchante…! J’ai beaucoup aimé « le flamant noir », mais je t’avoue que je ne le connaissais pas plus que ça cet artiste aux multiples facettes…Merci pour ces partages nourrissants…

    J'aime

  2. WAOH alors là Marthe tu m’as cueilli avec cet entretien. C’est magnifique d’être surpris, çà m’arrive si peu souvent que c’est presque aussi beau que les larmes de bonheur. Là tu m’as fais découvrir une personnalité au sens premier du temps dont je n’avais entendu parler alors qu’il touche sa bille dans des disciplines qui m’intéresse et que je suis un peu de près quand même. Alors je sens que je vais visiter son site avec une grande attention et MERCI encore ! Grace

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s