Variations Camerouno-Caribéennes autour de « la Manne de la mer »: Le Titiri

Recettes et variations autour de crustacés, coquillages

et autres poissons!

 

 

Chez les Sawa (Côtiers du Cameroun) le poisson est un aliment incontournable.

Il se cuisine et se consomme sous différentes formes:

Il peut être consommé fumé ou encore frais en sauce:

Mbongo Tchobi, Sup’a Musu Ma Mbia, poissons sauce Citio

Il peut être consommé frais en soupe (en général pimentée):

Pèpè Soup

Il peut être consommé frais en paquet/Papillotte:

Su’a Dibomba

Il peut être consommé braisé (grillades):

Su’a Dibumba

Il peut être consommé frit:

Sué Nangabè (Prononcez gnangabè) 

 

 

la Manne de la mer »

: Le Titiri 

 titiris.jpg

 

Le Titiri est un tout petit poisson  transparent, à la chair très fine.

Il est proche de l’éperlan.

Les Titiris sont périodiquement péchés dans les estuaires

et du coup leur rareté en fait un met de luxe ;

Notamment à la Dominique, en Guadeloupe, en Martinique

et dans certains pays de la Côte Africaine comme

au  Cameroun par exemple. 

 

friture-de-titiris-cad9


Voici mes  deux  recettes à base Titiri que vous pouvez retrouver

sur le site grioo Pour Elle

et sur quelques blogs, notamment BonasawaBlog

(article et recette  que j’avais fait en 2007)

 

Première recette:

Titiris à la mode Sawa 

(Côte du Cameroun) ou Muandj’a Moto

IMG00157.JPG  

Ingrédients :

1,5kg de Titiris (Muandj’a Moto)

Env. 800g de tomates (soit 5à6tomates moyennes)

Oignon

3à4 cosses de pèbe

(condiment camerounais vendu sous cette appellation dans les magasins vendant des denrées alimentaires africaines)

1 branche de Kotimandjo

(petites feuilles de basilic africain, à défaut Laurier)

Cubes Maggi ou cube or ou cube crevettes (au choix)

Njangsan (graines de ricin)

Poivre, piment (facultatif)

Env. 40 cl d’huile d’arachide ou d’huile de palme (du Cameroun)

Un peu d’eau



Nettoyez puis lavez les Titiris plusieurs fois.

Faites égoutter dans un grand « Chinois ».

Lavez, coupez et épépinez les tomates, coupez l’oignon

(un gros ou 2 petits plutôt jaunes).

Faites dorer le Njangsan et le Pèbè (sans les cosses)

dans un peu d’huile(ou à sec)

Puis mettez dans un mixer avec les tomates, l’oignon, le piment

(si vous cuisinez pimenté)

les autres condiments et aromates

(sans les feuilles de Kotimandjo ou laurier)

et écrasez le tout au mixer.

Si vous avez une pierre africaine ou indienne c’est mieux!

 pierre

Mettez les Titiris égouttés dans un grand bol de cuisine.

Versez par-dessus les condiments écrasés et mélangez bien l’ensemble,

salez et rectifiez l’assaisonnement.

Prenez une casserole à fond épais et versez-y tout le mélange.

Prenez un peu d’eau dans un verre et rincez le bol de cuisine avec.

Ensuite versez cette eau dans la marmite.

Faites chauffez l’huile (d’arachide ou de palme)

dans une poêle en y faisant très légèrement dorer

quelques lamelles d’oignons, ensuite versez cette huile chaude

dans la marmite contenant les Titiris et leurs condiments.

 

Secouez la casserole afin de bien répartir le mélange,

puis mettez à cuire sur un feu doux pendant environ 30 minutes.

 

Surtout couvrez votre marmite.

Au bout des 30 minutes, vous pouvez rajouter un peu d’eau,

mélangez et laissez cuire encore 5 minutes à feu moyen.

 

Retirez du feu.

 

Lorsque le « Muandj’a Moto » est cuit, de l’huile remonte légèrement

à la surface de la casserole…

Le Muandj’a Moto se sert chaud accompagné par exemple de Missolè

(bananes plantains mûres qu’on a fait frire)…

Missolè

Voir ici:

http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/article-banane-plantain-frite-60426863.html

 

Petite note :

En ce qui concerne le piment, étant donné que tout le monde

ne mange pas pimenté, autant le présenter en accompagnement.

piment

Toutefois, en mettant un piment entier à l’intérieur de la casserole,

pendant les 5 dernières minutes de cuisson, votre plat dégagera un subtil

parfum (il ne faut surtout pas qu’il se casse)

Vous pouvez ensuite vous servir de ce piment pour confectionner

votre sauce pimentée, servie en accompagnement…

 

Pour ceux qui aiment le vin je suggère:

du vin blanc  corsé, tel qu’un Chablis ,

la sauce étant relevée par le goût des différents condiments.

Un Sylvaner ira tout aussi bien.

Si vous optez pour un Rouge, il faut qu’il soit très frais et légers tel

qu’un Brouilly ou un Anjou et sinon le poisson se marie assez bien

avec le Rosé !

Mais le must pour ce plat reste le vin de Palme du Cameroun!!!

Attention avec modération!!!

En savoir plus sur le peuple Sawa:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sawa

http://www.peuplesawa.com/fr/bnlogik.php?bnk=13&bnrub=1

http://bonasawa.blog4ever.com/blog/articles-cat-31178-24858-histoires_des_peuples_sawa.html

 

Seconde recette:

Aux Antilles,les Titiris  se consomment plutôt sous forme d’Accras

(petits beignets antillais) ou frits

Accras de Titiri 

36943_147102525302768_147008325312188_447461_2808971_n.jpg

Ingrédients pour une vingtaine d’Accras

1kg de Titiris (Bien nettoyés et lavés) 

375 g de farine (type 55 ou 65)

1 pincée de levure chimique

2 gousses

Persil plat

Cive ou ciboulette fraiche

2 œufs battus

3 verres de lait

Poivre

2 citrons verts

Sel fin

1cube crevette de préférence (Maggi ou Jumbo)

2à 3 piments rouges (Facultatif)

2 litres d’huile (arachide, tournesol ou palme)

 

Préparez une persillade en hachant dans un mortier ou au mixer le persil plat, la ciboulette fraiche,

l’ail dégermé l’oignon.

Ensuite préparez une marinade avec le jus des citrons, la persillade, le poivre, le cube crevette

Mélangez bien votre marinade.

Prenez vos Titiris soigneusement nettoyés et lavés et égouttés.

Mettez-les dans un récipient et versez la marinade par dessus.

Mélangez bien le tout.

Couvrez à l’aide d’un film alimentaire et réservez au frais pendant 1h à 2 heures.

Puis préparez votre pâte à accras, en mélangeant dans une jatte (saladier, ou cuvette à cuisine)

à l’aide d’une spatule, la farine tamisée et 3 verres de lait, les œufs.

Mélangez bien puis incorporez le thym effeuillé. Réservez au frigo.

Ensuite sortez vos Titiris marinés du frigo et la pâte à accras.

Incorporez les Titiris à la pâte.

 

pate-d-accras-de-t.jpg

Mettre votre huile dans une casserole à fond épais (ou un wok) et faites chauffer votre bain de friture.

À la dernière minute incorporez votre levure et mélangez en tapant la pâte.

Dès que l’huile est bien chaude, mouillez vos doigts dans un bol rempli d’eau, prélevez la pâte,

en petite quantité et glissez la doucement dans la friture chaude

 Ne remplissez pas la casserole d’accras car ils triplent de volume.

Séparez-les avec une fourchette et laissez les cuire en gonflant tranquillement.

Une fois totalement dorés, retirez les beignets avec une écumoire

et faites les égoutter sur du papier absorbant.

Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Servez chauds avec des quartiers de citrons ou /et une sauce au choix

Accras-de-titiris.jpg

Petite note   :

 

Notez bien que les proportions restent approximatives,

ayant appris la plupart de ces recettes à l’œil !!

Comme  boissons:
En apéro ou en entrée, du jus de gingembre frais, une bière fraiche ,

un ti-punch conviendront ou

l’une de mes créations: Le Sawa convivial 

voir ici: http://www.mmmmmmmmdouceurs-maison.com/article-le-sawa-convivial-60230361.html

 

Mmmmmmmmm régalez vous!!!

 

 

 

« De toutes les passions la seule vraiment respectable

me parait être la gourmandise »

Guy de Maupassant

Publicités

4 réflexions sur “Variations Camerouno-Caribéennes autour de « la Manne de la mer »: Le Titiri

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s