Bonne fête Mamans!

Une maman c’est comme du coton :

elle est douce à l’intérieur comme à l’extérieur

et nettoie tous les maux.
 

(Jean Gastaldi.)

 

30212_1418630300514_1075336725_31206409_309650_n.jpg

 

 

A toutes ces femmes qui sont Maman parce qu’elles ont enfanté,

A toutes ces femmes qui sont Maman parce qu’elles ont adopté,

A toutes ces femmes dont la douceur, la gentillesse, la disponibilité, la sérénité donnent naturellement envie qu’on les appelle Maman

Et aussi à  toutes celles qui d’en haut veillent et nous font tant  briller

Bonne fête et Merci 

Nous vous aimons à l’infini…

30212_1418630180511_1075336725_31206407_2771908_n.jpg

Pour vous quelques fleurs de notre jardin

 

 

Bon dimanche rempli de tendresse!

 

Publicités

26 réflexions sur “Bonne fête Mamans!

  1. Ô Femme et mère! belle de coeur et de grâce D’esprit et de courage, de jour comme de nuit De ces soupirs muets et ces tristes souffrances Tu as fait de moi un être divin Seule et parfois accompagnée de ton vouloir Tes vertus, ta grâce et ton savoir maternel Tu as toujours su me protéger par ton pouvoir Florissante en berceuse bordée de soleil Qui dira que tu n’es qu’une femme, n’en déplaise! Je recourrai à mon humble enfance, tout en liesse Et ce faisant, te recouvrirai de douces pensées Afin d’éviter que ton âme soit offensée! Tant que ce monde aura forme et couleur Et que tu sauras sentir la douleur De celle-là qui me fut tant humaine Je te porterai au premier et au dernier jour de la verte semaine En ce jour de fête qui est tien Je te dédie tout l’amour qui est mien Plus qu’autre bien qui te fasse estimer Car je me noie encore dans tes humeurs parsemées! Bonne fête maman!!! Tiré du recueil de poèmes « L’identité et la raison d’être » de Berthrand Nguyen Matoko

    J'aime

  2. Ô Femme et mère! belle de coeur et de grâce D’esprit et de courage, de jour comme de nuit De ces soupirs muets et ces tristes souffrances Tu as fait de moi un être divin Seule et parfois accompagnée de ton vouloir Tes vertus, ta grâce et ton savoir maternel Tu as toujours su me protéger par ton pouvoir Florissante en berceuse bordée de soleil Qui dira que tu n’es qu’une femme, n’en déplaise! Je recourrai à mon humble enfance, tout en liesse Et ce faisant, te recouvrirai de douces pensées Afin d’éviter que ton âme soit offensée! Tant que ce monde aura forme et couleur Et que tu sauras sentir la douleur De celle-là qui me fut tant humaine Je te porterai au premier et au dernier jour de la verte semaine En ce jour de fête qui est tien Je te dédie tout l’amour qui est mien Plus qu’autre bien qui te fasse estimer Car je me noie encore dans tes humeurs parsemées! Bonne fête maman!!! Tiré du recueil de poèmes « L’identité et la raison d’être » de Berthrand Nguyen Matoko

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s