Lorsque la maladie vous accable ou accable l’un des vôtres…

Lorsque que l’un des nôtres (enfant, conjoint, parent…) souffre d’une maladie,

qui plus est  rare, « orpheline », invisible, ou encore longue, inexplicable…

le monde semble nous tomber sur la tête. Mais il faut avoir la force de regarder

au-delà des circonstances, de voir au-delà de l’horizon, en clair,

d’espérer tant que le souffle de vie demeure!!!

Quelques-uns  de mes mots ,

 des mes maux,

de nos maux ,

« posés sur le papier, »

confiés, criés ,avoués, chuchotés…

Et tous ces sourires aussi

parce ce qu’en dépit  des vicissitudes

de la vie

la joie de l’Eternel ne doit pas nous quitter . 

 Entre deux douceurs ma plume vous parle!

14877627_10209127731245147_1382034627_n-copie

Lorsque la maladie vous accable ou accable l’un des vôtres…

Je fais ce partage qui est une suite au partage intitulé Rester confiant(e)

au cœur de l’épreuve, même lorsqu’il s’agit de son enfant…  ici : https://mmmdouceursmaison.com/2017/03/27/rester-confiante-au-coeur-de-lepreuve-meme-lorsquil-sagit-de-son-enfant/ , grâce à des livres qui me viennent

de mon regretté papa et qui m’aident énormément.

Ces ouvrages sont des compagnons précieux faits de références bibliques

(La Bible étant ma boussole quotidienne, ma foi

étant en Christ!) pour affronter les difficultés de la vie…

Mais il me semble que c’est un partage qui pourra également apporter

à des personnes qui ont d’autres croyances…ou pas, parce que, parlant

en réalité de l’attitude à adopter face aux épreuves.

En effet, c’est notre attitude qui fait toute la différence, quelle que soit

la saison de la vie !

10227_l

Ce qui donne de la force, peu importe « le manteau porté » (J’ai telles croyances…ou pas!!!),

c’est « l’espérance qui est comme une ancre pour l’âme » !

Lorsque la maladie vous accable ou accable l’un des vôtres, et qu’un suivi médical

est mis en place (Suivi médical qui ne doit absolument pas être négligé, voire nié,

sous prétexte de foi fervente!),en plus du soutien des vôtres pour de vrai, s’aider

grâce à la Foi, si vous l’avez, vous fortifiera et/ou fortifiera la personne concernée,

et vous accompagnera, et/ou accompagnera la personne concernée, jusqu’à la guérison,

et ce même si elle tarde à se manifester.

Il est important  d’accepter que Dieu , lorsque vous vous appuyez sur Lui et

que vous l’invoquez, ne dira peut-être pas clairement pourquoi la guérison n’est

pas là, encore, mais en Le laissant faire sa part , Il vous édifiera (et/ou votre personne),

vous fortifiera, vous transformera parce que vous permettant pendant ce temps,

de Le connaitre plus intimement. Quelle bénédiction !

Dans la Bible, Dieu est évoqué comme « L’Éternel qui guérit », ou Jéhovah Rapha.

Vous pouvez lire à ce propos l’Exode (15.26) dans l’Ancien Testament, et aussi,

L’épître de Jacques (Nouveau Testament) où le thème de la guérison est abordée

et où nous sommes encouragés à prier les uns pour les autres afin que nous

soyons guéris.(Jacques 5.16)  La prière est agissante !

Cependant, et même si cela est difficile à accepter et paraît injuste , Dieu

ne nous délivre pas toujours de nos afflictions, Il ne guérit pas toujours, prenez

l’exemple biblique de Job. En revanche, dans ces cas-là, Dieu accorde quelque

chose d’inestimable: le sentiment plus intense et plus profond de sa présence,

qui en plus d’apporter à soi, apporte tant aux autres!

Gardez, gardons au cœur que quelles que soient les explications logiques

qui peuvent être invoquées, le processus de guérison recèle une part de mystère,

et ayez, ayons la force de dire, de déclarer et d’accepter du fond du cœur ceci:

Que ta volonté et seulement ta volonté soit faite ! Amen !

Abba! Père! 

Voici une liste de versets bibliques à méditer

1 Un lien existe entre la mort de Christ et la guérison

« Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits

par sa parole et il guérit tous les malades, afin que s’accomplisse ce qui avait

été annoncé par Esaïe, le prophète, il a pris nos infirmités et il s’est chargé de

nos maladies. (Matthieu 8: 16-17)

La guérison fait partie du plan divin.

« Je suis l’Éternel qui guérit » (Jéhovah Rapha/ Exode 15:26)

3 Avez-vous fait cela?

« Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise,

et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur. »

(Jacques 5:14)

4 Même si la guérison n’est pas certaine, Dieu vous donnera toujours sa force.

« Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui

qui tombe en défaillance. » (Esaïe 40:29)

5 Une fois encore, Dieu promet de nous fortifier

« De ton sanctuaire, Ô Dieu! tu es redoutable.Le Dieu d’Israël donne

à son peuple la force et la puissance.Béni soit Dieu ! » (Psaume 68:35)

6 Sa grâce vous suffit

« Et il m’a dit, ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.

Je le glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance

de Christ repose sur moi. » (2 Corinthiens 12:9)

7 Encore plus de force

« Ne crains rien, car je suis avec toi: ne promène pas des regards inquiets, car je

suis ton Dieu; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite

triomphante. » (Esaïe 41:10)

8 La consolation que Dieu vous donne, vous permet de consoler les autres

Dieu nous console dans toutes nos afflictions afin que par la consolation dont

nous sommes l’objet de sa part ,nous puissions consoler ceux qui se trouvent

dans l’affliction! » (2 Corinthiens 1:4)

Eh oui ne l’oublions pas, la vie n’est rien sans autrui ♥

Puissiez-vous êtres édifiés et gardez la foi…mon choix!!!

Bonne journée remplie de sa Grâce infinie et surtout, souvenez-vous

d’aimer pour de vrai, sans remettre vos paroles, mais bien plus,

vos actes d’amour à plus tard, car nul ne sait…

(Nobody knows when the last goodbye is …)

Prenez soin de vous et des vôtres. MGEDE

Abba! Papa!

 

Marthe Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum

(05 Avril 2017 )

Vous pouvez lire d’autres partages ici :

https://mmmdouceursmaison.com/category/spiritualite/

 

 

4 réflexions sur “Lorsque la maladie vous accable ou accable l’un des vôtres…

  1. C’est vraiment inexplicable car j’ai eu un début d’arthrose il y’a 3ans j’ai été mise sous anti inflammatoire et depuis un mois jé souffre en silence avec des calmants .le Sgr est au contrôle et c’est là que g trouve ma force

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s