Ils nous parlent de Noël…! troisième partie

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

HoHoHo

A la veille de Noël,

comme l’année dernière, quelques personnes,amis 

ont accepté de nous dire ce que Noël

représente pour eux …

Un cadeau  Mmmmmmmm Douceurs Maison !

Ils nous parlent de Noël…!

Troisième partie

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Que représente Noël pour vous ?

Pour vous chers lecteurs, ils ont laissé parler leur coeur :

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Ananze Batanga (Région parisienne )

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Auteur compositeur interprete et Web developpeuse

son site:

« N’ayant été baptisée/initiée dans aucune religion ou tradition existante,

Noël en tant que tel a longtemps été pour moi comme toute célébration

religieuse, de l’ordre du total conceptuel.

Puis j’ai appris que c’était le solstice d’hiver, pendant naturel du solstice d’été,

période du cycle annuel qui invite à la communion universelle et à la retraite

intérieure, et puis j’ai encore appris que dans la cosmogonie égyptienne,

c’était la naissance d’Horus, et ça m’a parlé.

J’aime trouver dans la Maat cette alternative aux Principes Divisés du Bien

et du Mal qu’on quitte pour favoriser un Principe Harmonieux d’Équilibre des

Énergies Primordiales.

L’Amour Universel sans peurs tel est pour moi Noël.« 

Charline Effah(Région parisienne )

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie
Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Ecrivaine, enseignante, comédienne, metteure en scène, parolière

et compositrice française d’origine gabonaise.

Son site:

« Quand je pense à Noel, mes pensées ne peuvent s’empêcher

de convoquer un souvenir précis…
J’ai dix ou douze ans. Je passe les vacances de Noel dans le village

de ma grand-mère. Il est à peine 19 heures mais déjà il fait nuit noire.

Un léger vent parcourt le ciel, siffle comme un chant de veuve éplorée sur les toitures de chaume.
Ce soir tout le monde a rendez-vous dans la petite paroisse de

l’église protestante située à l’extrémité du village.
Quand je pense à Noel, je me souviens de cette soirée, de l’odeur de la terre mouillée du soir, de l’herbe fraîche sous les pieds alors que munis de maracas fabriqués pour l’occasion, hommes, femmes et enfants, nous arpentions la ruelle qui nous menait à l’église.

Je pense à cette vieille bâtisse, héritage de missionnaires occidentaux,

tenue par un évangéliste qui priait le dimanche et consultait les esprits

des eaux le lundi.
Et je nous revois, dans la paroisse, assis face à la crèche dont les sujets

placés ça et là nous rappelaient que Dieu, sans nul doute était blanc.

Je nous revois, chanter des cantiques des chants de victoire, écouter

l’évangéliste nous raconter la naissance de Jésus dans une étable.

Les hommes dans leurs boubous trop grands et trop amples pour leurs corps qui auraient gagné en superbe s’ils avaient été plus enveloppés.

Les femmes avaient caché leurs cheveux dans des fichus en toile.

Leurs peaux enduites d’huile d’amandes sauvages étaient l’invitation sourde adressée à leurs époux.

Dans leurs bras, certaines tenaient un bébé qui s’accrochait, en s’endormant, à leurs mamelles nourricières rendues flasques pour avoir nourris de nombreux enfants. Et les enfants avaient les yeux qui brillaient en écoutant l’histoire

de la naissance de Jésus. Ils s’en fichaient si certains d’entre eux étaient vêtus seulement d’une culotte ; ils s’en fichaient si les jeunes filles n’avaient pas de robes à fleurs comme celles qu’on voyait dans les magazines.

Ces enfants s’en fichaient de ne pas avoir de sapin, ni de cadeaux à ouvrir, ni de père Noel à attendre. Car ce qui leur importait, à tous, femmes, hommes et enfants, c’était d’écouter l’évangéliste leur évoquer que demain,

ils ne devront peut-être plus compter uniquement sur leurs dieux tutélaires,

que le salut pourrait s’incruster dans leurs vies par la foi en un autre Dieu.

C’est à cela que je pense quand Noel approche. Des Hommes et des Femmes qui s’arrêtent pour faire dialoguer leurs spiritualités sans heurts et sans rejet de l’autre. Noel dans son pouvoir de séduction me rappelle le dépassement,

le franchissement des barrières religieuses et idéologiques.
Il paraît que si vous passez dans mon village, sur le chemin qui conduit à la paroisse, vous croiserez une prêtresse de Bwiti, un enfant de chœur,

le fils de l’imam du village d’à côté déployer leurs voix pour dire

l’allégresse de ces moments oniriques qui font crépiter dans les cœurs

les étincelles qui annihileront la haine dans les yeux de ceux qui pensent qu’ils

acquerront la vie éternelle en tuant au nom de Dieu.

Joyeux Noël « 

Chistopher Humbert(Région bordelaise )

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Gastronomme

son site:

Pour moi Noël c’est avant tout la fête de la Nativité, la naissance du plus beau cadeau que nous a fait le bon Dieu en offrant son fils Jésus à l’humanité.
C’est un moment qui doit nous permettre à tous de prouver que nous

sommes capable de bonté,, car en chacun de nous il existe cette part

de générosité qui fait ressortir l’esprit de Noël.
Noël doit être avant tout un message d’amour, de générosité et de partage.
Noël c’est aussi un moment de tradition et de retrouvailles familiales

ou entre amis. La veillée de Noël en famille, le sapin et ces décorations,

la crèche, le petit en-cas servi par les enfants au Père Noël et les carottes

pour les reines , la distribution des cadeaux avec la magie des enfants

découvrant leurs cadeaux. etc…..
C’est aussi l’occasion de préparer de bons repas, des moments de partage

et de convivialité que j’affectionne tout particulièrement !
Noël doit rester un bon moment de convivialité et de gaîté dans ce mois

de décembre souvent grisâtre.Très joyeux Noël. »

Dyane Briand Mass (Nantes)

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Peintre et créatrice de bijoux

sa page:

« Noël encore Noël!!! C’est pour moi une occasion de partages, de réconciliation.

C’est le moment où nous avons la possibilité de nous rappeler de l’essentiel:

l’Amour inconditionnel de Dieu pour nous humains.

Dieu a donné son fils unique pour que nous soyons sauvés, nous êtres adamiques.

En donnant son fils, Dieu a aimé personnellement chacun d’entre nous. Noël est

pour ma part la commémoration de la démonstration de cet Amour divin. Mais,

c’est un moment de tristesse dans mon cœur car je suis réaliste, il y a toujours des enfants malheureux pour qui Noël est un souvenir douloureux, l’absence d’un père ou d’une mère,

et parfois l’absence d’amour tout simplement. Aussi, pour beaucoup d’humain Noël

est devenue une fête commerciale… et perd de sa « magie ».

Dommage! Joyeux Noël et Que l’Amour divin inonde votre vie. Soyez bénis!!!

Helmie Bellini (Région bordelaise )

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Artiste,musicienne, vocaliste…

Sa page:

 » J’avouerai que de noël d’enfants, je me souviens énormément de celui

où ma maman nous avait offert nos premiers jeux de société.

Je devais avoir 7/8 ans.
Ma mémoire est surement vive en particulier car nous avions dansé

(j’adore cela) mon frère, ma sœur et maman, tous ensemble comme des fous. Nous avions eu le droit de veiller très tard.  Cela avait été la vraie fête ! 
Lorsque ma famille et moi sommes rentrées à Brazzaville fin 80, les noëls

ont été synonymes de grandes réunions familiales avec oncles, tantes, cousins. Cependant, il n’y avait pas forcement de cadeaux.

Le repas de ce jour et de ceux qui suivaient étaient plus festifs.

Les quartiers encore peu plus animés qu’à l’accoutumée.
Je me souviens que le réveillon de fin d’année était beaucoup plus attendu

que celui de Noel.
Je regrette un peu que ce moment soit devenu aussi marchand,

quelle pression surtout pour les familles qui ont du mal à joindre

les deux bouts.
Que nos enfants sachent qu’on les aime au-delà de ce jour et

que la quantité de cadeaux n’à rien avoir avec la taille de notre amour. 

Je garderai aussi toujours en mémoire ce noël 1994. 

Je vivais à l’époque dans une résidence étudiante cosmopolite…

Fraichement re-débarquee en Europe, je me suis retrouvée seule la veille  du réveillon de Noel. Gladys, une des étudiantes devenue amie a proposé

de m’inviter à me joindre à sa famille. J’y ai été accueillie avec une chaleur

incroyable.

Au moment des cadeaux, j’étais toute gênée car je n’avais rien à offrir.

Bertrande la maman de Gladys m’a dit de ne pas m’inquiéter.

J’ai contemplé le bal de la distribution des présents de l’un à l’autre des membres de cette famille. 

Une fois qu’ils se sont offert tous les paquets, il en restait un petit.

Je revois Gladys sourire et me dire « mais à qui cela peut-il bien être? ».

Ce présent était pour moi. Une tasse rose avec mon signe astrologique gravé dessus. J’en ai pleuré. 

Deux jours avant cela cette famille ne me connaissait pas et voilà

que j’avais été accueillie, nourrie et gâtée. Dès que je peux rappeler ce

moment, je n’hésite pas car cette amie et sa maman ont juste été

formidables pour cette jeune femme de 20 ans que j’étais. 

Vivre cette expérience de Noel m’a permis d’apprendre à savoir donner 

de bon cœur sans forcément attendre de recevoir quelque chose en retour.

Joyeuses fêtes à ma famille du Congo, de France et de partout dans le monde. 

Une pensée particulière pour

les familles Monnerot, Seck, Munuera, Mpunga

-pour mes petites et grandes sœurs d’amour, pour mes petits frères de cœur. 

-pour mes amies et amis, mes dix doigts de la main. Vous-même vous savez ! 

Merci à vous qui avez pu faire de mes journées de solitude… des journées dignes de porter le nom de Noel !

Merci Martha de m’avoir ouvert ta tribune. Belles fêtes à ta famille et toi.

Joyeux Noël à tous  » 

Marie-Pierre Winckel (Lille)

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

 » Cette période est synonyme de lumières… électriques, de fébrilité

d’achat pour certains, de grands yeux écarquillés d’enfants ébahis

devant les lumières et le caractère démesuré des décors de fête.

C’est aussi une période d’émotions où la sensibilité est plus exacerbée… »

Marianne SEVERIN(Région Bordelaise)

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

Chercheure associée au centre d’études africaines « Les Afriques dans le Monde »

(LAM)-Sciences Po Bordeaux

« A la question, qu’est-ce que représente Noël pour moi, je dois avouer

que cela fait bien longtemps que je n’ai pas pris le temps d’y réfléchir.

A croire que prendre une pause pour faire un introspection devient un

luxe de nos jours.

Alors un grand merci Marthe-Ghislaine, de me permettre de dire

que cette grande fête est le symbole du partage et de l’amour des siens.

En me rappelant mes Noël de petite fille …  Noël était l’occasion de réunion de

famille à Paris, avec les parents,les oncles, les tantines, les cousines

et les cousins, les amis, selon la tradition antillaise et guyanaise.

Il est d’ailleurs très surprenant que je me souvienne d’avantage

des bons petits plats préparés par mon cher papa (sa cuisine est juste une

damnation et je le dis en toute objectivité et gourmandise).

Ces Noël étaient cet esprit de partage, de joie de rires, de danses,

de « chanté Noël » et surtout de tout plein d’amour.

En grandissant, je me rend compte que j’ai été trop occupée ou je n’ai pas voulu prendre le temps, par les études et par la suite par le travail ;

considérant que les fêtes de fin d’années n’étaient des jours comme les autres.

Alors si je dois prendre de bonnes résolutions pour mon prochain Noël –

cette année encore je suis engluée dans mes occupations professionnelles,

mais là c’est pour une très bonne cause – je ne demanderais qu’une seule chose

au Père Noël (oui je retombe tout de même en enfance durant cette période) :

un Noël avec la famille et les amis, dans un endroit très spécial

dans mon cœur.

Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et tous!

Lot of Love « 

Et retrouvez aussi toutes les personnes qui ont généreusement

accepté de participer à ce partage l’année dernière:

A tous ,Mmmmmmmmm Douceurs Maison vous

dit Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

pour votre générosité et disponibilité, et vous souhaite

un joyeux Noël rempli de sa Grâce infinie et souvenons-nous  d’aimer pour de vrai, sans remettre

nos paroles  et nos actes d’Amour à plus tard car nul ne sait…  ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥ MGEDE

Marthe Ghislaine Dayas-Eyoum

(Décembre 2014) 

Celui qui n’a pas Noël dans son coeur ne le trouvera
jamais au pied d’un arbre

Ils nous parlent de Noël...! troisième partie

8 réflexions sur “Ils nous parlent de Noël…! troisième partie

  1. Merciiiiiii Mmmm douceurs maison. Joyeux noël à vous aussi et merci pour toutes les merveilles culinaires que vous acceptez de partager avec nous tout le temps.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s