Apprendre à accueillir et à vivre pleinement l’instant présent, malheureux ou joyeux, fait peut-être partie, de notre apprentissage quant à la vie…avec autrui !

Puissions-nous à chaque fois choisir de consoler en tant de peine, de nous réjouir et d’encourager en temps de joie, sans pour autant juger la manière dont la personne vit son événement. L’uniformité humaine n’existe pas et tant mieux…là aussi est la beauté et la richesse de notre vie ici…avec autrui !

Quelques-uns  de mes mots ,

 des mes maux,

de nos maux ,

« posés sur le papier, »

confiés, criés ,avoués, chuchotés…

Et tous ces sourires aussi

parce ce qu’en dépit  des vicissitudes

de la vie

la joie de l’Eternel ne doit pas nous quitter . 

 Entre deux douceurs ma plume vous parle!

15970457_10209788891293735_1973386878_n

Plus nous avons la grâce d’avancer sur notre chemin ,et qu’au fil  du temps,

notre souhait le plus cher est d’y semer des pétales sans épines,inévitablement,

fatalement, nous y laissons aussi « des plumes ».

Le défi quotidien de notre vie ici-bas, étant d’apprendre à tracer notre route avec joie,

sans pour autant nier les chagrins survenus…Mais peut-être aussi surtout,

apprendre à tracer notre route, sans laisser l’amertume, en dépit des « malgré »

gagner notre cœur :

Afin d’accueillir au mieux et reconnaître pour de vrai, tous ces bonheurs quotidiens

qui sont bel et bien là et rythment notre vie…

Afin de consoler les personnes dans la peine, comme nous le sommes nous-mêmes

si souvent…

Afin de partager de tout notre cœur, avec toutes ces personnes rencontrées, placées

à nos côtés, qui pour certains d’entre nous, nous sont confiées…

Afin de recevoir de toute notre âme, tout ce que ces personnes lumineuses

nous offrent sans rien attendre en retour …

Afin de reconnaître pour de vrai toutes ces personnes qui nous inspirent et

nous permettent aussi, sans même le savoir, d’en inspirer d’autres…

Afin de vivre et d’aimer, la vie n’étant rien, absolument rien sans autrui.

La preuve, je partage ici et ailleurs 😉

Ô, suite à toutes ces douleurs…, « rien n’est plus comme avant… évidemment »,

elles nous fragilisent parfois tant. Pour autant, comme dirait ma fille,

« Maman, nous, nous sommes là…ici…maintenant…vis maman vis ; Vivons !!! ».

C’est si fort, surtout sortant de la bouche d’une enfant … Hummm ces enfants

mis sur notre chemin, sont de sacrés professeurs quant à l’appréciation

de l’instant présent.

Oui, mais à condition aussi d’accepter que « ces instants présents », sont faits

de joies et de peines, et ma foi, l’uniformité humaine quant aux sentiments éprouvés,

face aux joies et aux peines, n’existe pas. Que ces « instants présents »

soient vécus de manière silencieuse, ou/et bruyante, de manière discrète

ou/et visible…l’essentiel n’est-il pas qu’ils soient pleinement vécus ?

Comme la vie elle-même doit l’être ?

Au-delà de la douleur que la perte d’un être cher entraîne, il me semble même

qu’en célébrant la vie de celui –ci, nous faisons aussi vivre son immense amour

pour nous, qui en réalité,nous enveloppe et nous garde aussi tant en vie…

A condition de le vouloir !

Puissions-nous avoir la force, peu importe la saison, de choisir la vie…avec autrui.
Puissions-nous à chaque fois choisir de consoler en tant de peine, de nous réjouir et

d’encourager en temps de joie, sans pour autant juger la manière dont la personne vit

son événement. L’uniformité humaine n’existe pas et tant mieux…

là aussi est la beauté et la richesse de notre vie ici…avec autrui !

Pour ma part, j’ai choisi et j’essaye de l’intégrer et de partager avec douceur…

ma façon peut-être aussi, d’aimer pour de vrai

À toutes « ces étoiles », de plus en plus nombreuses, qui éclairent ma vie, merci …
À tous ici et ailleurs…merci
Go! Go! Go! O Boso Na Ndolo ! (En avant avec amour!)
et souvenons-nous d’aimer pour de vrai sans remettre nos paroles, mais bien plus nos actes d’amour à demain (à plus tard),
car nul ne sait…
(Nobody knows when the last goodbye is … )

Prenez soin de vous et des vôtres.

3athj58s-copie

…L’amour n’est pas ailleurs, l’amour n’est pas en toi…

L’Amour c’est Toi, c’est Moi, c’est Nous.

(La vie n’est rien sans autrui ! )

MGEDE

Marthe Ghislaine Ekambi Dayas-Eyoum

(Janvier 2017)

NB:
Pensées profondes pour toutes les personnes traversant ce chemin douloureux, indescriptible qu’est la mort d’un être proche. Si vous avez choisi la Bible comme soutien au quotidien, je partage à nouveau
ces quelques versets/passages bibliques qui m’apportent beaucoup. Puissent-ils vous apporter en temps de peine :
1 Lui seul garde notre âme
« C’est ma consolation dans ma misère, car ta promesse me rend la vie » (Psaume 119 :50)

2 Ne niez pas vos sentiments si vous souhaitez être consolés et avancer…
« Heureux les affligés, car ils seront consolés ! (Matthieu 5 :4)

3Là est la consolation.
« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton me rassurent. (Psaume 23 :4)

4 Laissez Père vous consoler.
« Béni soit Dieu, Le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toutes consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que par la consolation, dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans l’affliction ! (2 Corinthien1 :3-4)

5 Une promesse vraie en Tout temps.
« Car il protégera dans son tabernacle au jour du malheur, il me cachera sous l’abri de sa tente ; il m’élèvera sur un rocher. (Psaume 27 :5)

6 Voilà pourquoi Jésus est venu.
« Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté et aux prisonniers la délivrance ; pour publier une année de grâce de l’Eternel(…) ; pour consoler tous les affligés (Esaïe 61 : 1-2)

7 La mort n’a pas le dernier mot.
« Ma mort a été engloutie dans la victoire. Ô mort,
où est ta victoire ?
Ô mort, où est ton aiguillon ? (1Corinthien 15 :54-55)

N’oublions pas, l’amour pour de vrai ne périt point,Il triomphe de tout, même de la mort
Je chante :
Jonathan Butler – No Matter What
https://www.youtube.com/watch?v=Rk2wUwjelmk
Thank you Lord , I praise your name
Doesn’t matter if the rain falls down on me
Your refuge my fortress all my needs
Though a thousand may fall at my side
Your shelter, my tower, Your most high

Yes, I will love You no matter what
Yes, I will love You no matter what…
Love you no matter what…
Hear me say, praise Your name
I will honor You, I will glorify, magnify
Your name, Your holy name
Jehovah Jirah…

D’autres articles à lire dans la rubrique spiritualité ici :

https://mmmdouceursmaison.com/category/spiritualite/

Publicités

12 réflexions sur “Apprendre à accueillir et à vivre pleinement l’instant présent, malheureux ou joyeux, fait peut-être partie, de notre apprentissage quant à la vie…avec autrui !

  1. Merci Martha pour ce message plein d’amour et invitation à l’amour de l’autre. Oui semons des pétales sans épines, vivons pleinement et aimons pour de vrai!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s