Les femmes entre elles…

…Alors voyez-vous, « les femmes entre elles », ce n’est ni mieux,

ce n’est ni pire que les hommes entre eux.

C’est juste pareil, avec je pense, des sensibilités différentes.

« Les femmes entre elles », eh bien, c’est un milieu fait de hauts

et de bas, de bien et de mal, de beauté et de laideur…

bref un monde terriblement humain 😉

12107199_919302321438526_7349098274458535057_n - Copie

Quelques-uns  de mes mots ,

 des mes maux,

de nos maux ,

« posés sur le papier, »

confiés, criés ,avoués, chuchotés…

Et tous ces sourires aussi

parce ce qu’en dépit  des vicissitudes

de la vie

la joie de l’Eternel ne doit pas nous quitter . 

 Entre deux douceurs ma plume vous parle!

Les femmes entre elles…

Humm, c’est fou ce que le monde, je devrais dire du monde,

s’accorde à dire que les femmes, ne s’aiment pas entre elles.

Elles se jalousent, se jaugent, se méprisent…

Leur milieu ne serait fait que d’hypocrisie, de coups bas

et autres mesquineries…
Mais dites-moi, n’y a-t-il que cela ?

Les femmes à elles seules, n’ont pas le monopole de toutes

ces bassesses et autres défauts.

Mauvaise foi mise à part, les hommes entre eux ne

sont-ils pas petits parfois ?!

Il n’y a qu’à voir où leur satané orgueil peut les mener, étant trop

souvent hélas, en compétition. Compétition touchant à la fois le

domaine professionnel et le domaine personnel (privé)

J’ai pu voir, vivre des choses entre « amis », « collègues »,

« frères » d’une telle laideur, mon Dieu.

Mais au fond, rien de nouveau sous le soleil !

La preuve avec la toute première histoire de jalousie connue :

Caïn et Abel.

Alors voyez-vous, « les femmes entre elles », ce n’est ni mieux,

ce n’est ni pire que les hommes entre eux.

C’est juste pareil, avec je pense, des sensibilités différentes.

« Les femmes entre elles », eh bien, c’est un milieu fait de hauts et de bas,

de bien et de mal, de beauté et de laideur…

bref un monde terriblement humain 😉

En ce qui me concerne en tout cas, pendant les moments malheureux

de ma vie (« Agression », Maladies, décès de ma fille, séparation,

décès de mon père…), mais aussi pendant les nombreux moments

heureux (car ce n’est pas tout le monde qui sait se réjouir pour de vrai

du bonheur des autres…) ce sont bien souvent des femmes que

mon Père Céleste a mis sur mon chemin, et qui spontanément,

m’ont tendue la main.

Et Seigneur ce que j’ai été encouragée, aidée, relevée, écoutée,

consolée, motivée…

C’est aussi grâce à ces femmes que j’ai appris à ouvrir les yeux sur

ce que j’ai le bonheur d’avoir, plutôt que fermer les yeux en pensant

à tout ce que j’ai péniblement vécu…

Humm oui, « entre elles », les femmes sont capables du pire

comme du meilleur, tout comme les hommes ;

en fait comme tout être humain !

Merci à toutes ces femmes aidantes, inspirantes et Dieu

qu’elles sont nombreuses, qui ont et/ou qui enrichissent

ma vie.

J’espère du fond du cœur vous « apporter » aussi.

La vie n’est rien, absolument rien sans Autrui 

~MGEDE~

    Marthe Dayas-Eyoum

(Janvier 2018)

 

 

Une réflexion sur “Les femmes entre elles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s